You are currently viewing Macron célèbre au panthéon les anti-valeurs républicaines : Terrorisme d’État génocide, mémoricide…

Macron célèbre au panthéon les anti-valeurs républicaines : Terrorisme d’État génocide, mémoricide…

Le coup de gueule de François Davin (lafautearousseau)

Il faut en finir avec la grotesque mais répugnante mascarade du mauvais carnaval des “valeurs” républicaines. Le Panthéon républicain n’est qu’une supercherie de très mauvais goût, qui célèbre plusieurs monstruosités dans une schyzophrénie qui mériterait une étude clinique de grande ampleur. 

L’une des pires est, sans conteste, la présence en ce lieu des restes du bras armé du Génocide vendéen, Lazare Carnot, qui n’a pas agi seul mais au nom de toute la Convention, et qui a ordonné, planifié et fait exécuter le premier Génocide des temps modernes, le Génocide vendéen, modèle de tous ceux qui suivront.

Ce Génocide se double d’un mémoricide, puisqu’il est toujours nié deux siècles et demi après : il s’agit là d’un cas typique de Négationnisme/Révisionnisme, sur lequel s’assied sans scrupule(s), sans honte et sans rougir cette odieuse République idéologique qui prétend donner au monde entier des leçons de droits de l’homme alors qu’elle les a bafoués depuis ses origines; alors qu’elle s’est construite sans et contre la volonté de l’immense majorité du Peuple français; alors que, pour ce faire, elle a inventé et pratiqué la Terreur d’Etat

C’est au cours de cette monstruosité que fut le Génocide vendéen qu’eut lieu le premier Oradour-sur-Glane, cent cinquante ans avant que les nazis n’accomplissent quasi exactement le même scénario, le même rituel, si l’on peut dire, que celui exécuté par les terroristes révolutionnaires aux Lucs-sur-Boulogne en 1794…

Ce Panthéon a été volé à l’Eglise catholique, et doit lui être rendu, pour redevenir le lieu de culte pour quoi il a été bâti. 

En attendant, il est défiguré (son lanterneau et ses deux clochers ont été abattus), 38 de ses 42 fenêtres ont été bouchées, obscurcissant considérablement le bâtiment, plongé dans une semi-pénombre. Pénombre triste et sépulcrale de surcroît, car l’obturation des fenêtres perturbe la ventilation du bâtiment et accroît le taux d’humidité, laquelle crée des fissures et favorise l’érosion des structures métalliques…

Tel quel, dans cette ambiance lugubre, le Panthéon est aujourd’hui le Temple de la Nouvelle Religion Républicaine, celle qui s’est fixé pour but d’éradiquer la religion traditionnelle du Peuple français et de la France, avant même que celle-ci ne soit la France : “Du passé faisons table rase !”, c’est-à-dire abolissons le Christianisme et remplaçons-le par… nous-mêmes ! Voilà l’orgueil démentiel des Robespierre, Danton, Saint Just, Marat et toute la cliques des fous furieux sanguinaires, qui ont mis la France et l’Europe à feu et à sang, faisant naufrager leurs propres théories folles dans la Terreur et la déraison, eux qui se voulaient, prétendument, les héritiers de… la Raison !

Dans leur guerre totale d’extermination contre la Religion catholique, ils ont considérablement affaibli celle-ci : et, aujourd’hui que le Système nous a imposé – par l’immigration massive ininterrompue, un Islam conquérant “sûr de lui et dominateur”, comme disait de Gaulle, on voit des pans entiers de la France où… l’on n’est plus en France ! Et la « barbarisation » de nos rues ne cesse de gagner du terrain…

Ainsi, en affaiblissant tous les piliers sur lesquels reposait la Société française et pré-française, depuis deux mille ans, le Système, responsable et coupable, nous amène peu et mal armés face à un adversaire redoutable : l’Islam, sa charia, ses mœurs… et l’islamisation rampante, progressive et constante de la France progresse partout avec peu de difficulté, là où les défenses spirituelles, morales, mentales, intellectuelles du Pays ont été considérablement diminuées…

Et aujourd’hui le Grand Maître de ce Système pensé, imposé, construit sans, en dehors et contre les idéaux et principes traditionnels de la France éternelle va, dans son Temple, ranimer la flamme du terrorisme révolutionnaire installé au pouvoir. 

A nous de dénoncer, à temps et à contretemps, la supercherie du faux ordre établi; de dire et de redire que Macron n’est que le représentant du « dés »ordre au pouvoir, du “chaos figé des conservateurs du désordre”,  héritiers du “chaos explosif des révolutionnaires”, comme le disait si justement Gustave Thibon.

Si l’on veut libérer la France de ce Système mortifère, bâti sur la Terreur et le mensonge, il n’y a qu’une seule solution : elle est politique, elle consiste à bannir un Système idéologique bâti contre nos Traditions et nos Racines, et à renouer avec le Régime qui a fait la France, malgré ses erreurs, car nous n’avons jamais, à la différence des révolutionnaires, prétendu que la Royauté fût parfaite en tout, toujours et partout. Renouer avec le Régime qui a fait de cette France, qu’il a créée, le pays le plus puissant, le plus riche, le plus peuplé et le plus heureux d’Europe. Qui a fait de la France, selon le mot du hollandais Grotius, “le plus beau royaume après celui du Ciel.”