Bata­clan : Le bal des hypocrites

Par Olivier Perceval Ce n’est pas la première fois qu’Éric Zemmour dénonce l’hypocrisie criminelle au plus haut niveau de l’État sur l’intrusion des terroristes en Europe à la faveur du…

La souf­france d’un père

Par Patrick Jardin « …j’ai la haine des incompétents qui ont dirigé le pays depuis 50 ans… » Il y a l’extrême gauche, il y a les journalistes du Monde,…

Zem­mour et Macron : même combat ?

Par Charles Saint-Prot Essayiste, notamment auteur de L’État-nation face à l’Europe des tribus aux éditions du Cerf Tribune libre L’Action Française est un espace de débat et c’est la raison…

Union euro­péenne et nations

Le tribunal constitutionnel polonais ayant déclaré que les traités européens contreviennent à la constitution polonaise, voilà que la Commission s'exclame que l'Union européenne est en danger et rappelle, rageuse, que…

Mais pour qui donc roule « la Polony » ?

Par Henri Temple Dans l'édito du 30 septembre dans son magazine Marianne, Natacha Polony est revenue sur le face à face Mélenchon/Zemmour du 23 septembre : on ne pourra pas lui…

État de droit ou État dépravé ?

Par Claude Janvier L’imposition du « passe sanitaire » montre que nous ne sommes pas dans un État de droit. Au-delà de la question du « passe », c’est une refonte totale de nos…

La France et l’Europe à la croi­sée des che­mins : le sta­tut post-Brexit des langues de tra­vail des ins­ti­tu­tions UE sera fatidique
French President General Charles de Gaulle (C) and German Chancellor Dr Konrad Adenauer (L) sign the French-German cooperation treaty at the Elysee Palace on January 22, 1963 in Paris, as French Foreign minister, Maurice Couve de Murville (D) and French Prime minister Georges Pompidou (2nd R) look on.

La France et l’Europe à la croi­sée des che­mins : le sta­tut post-Brexit des langues de tra­vail des ins­ti­tu­tions UE sera fatidique

Par Albert Salon, ancien ambassadeur, secrétaire général du Haut Conseil, fondateur en 1992 et maintenant président d’honneur d’Avenir de la Langue française (ALF). La construction européenne hésite toujours entre deux…