You are currently viewing Ter­ro­risme isla­mique : l’impasse du droit au blasphème

Ter­ro­risme isla­mique : l’impasse du droit au blasphème

Ter­ro­risme isla­mique : l’impasse du droit au blasphème

Par Guillaume de Prémare

La guerre contre le ter­ro­risme isla­mique se heurte à une impasse, si elle se mène au nom d’une sacra­li­sa­tion laïque du droit au blas­phème. La fer­me­té dans la sécu­ri­té doit s’accompagner d’une bataille cultu­relle positive.

Depuis la ter­rible déca­pi­ta­tion du pro­fes­seur d’histoire Samuel Paty par un réfu­gié tchét­chène isla­miste, le débat public s’articule autour de deux grandes caté­go­ries de ques­tions : les ques­tions de prin­cipe et les ques­tions opé­ra­tion­nelles. Par­mi les ques­tions de prin­cipe : faut-il mon­trer les cari­ca­tures de Char­lie Heb­do à l’école ? Com­ment édu­quer les enfants, notam­ment musul­mans, à la laï­ci­té, à la tolé­rance et aux « valeurs de la Répu­blique » ? Com­ment faire aimer la France aux enfants issus de l’immigration ? Com­ment inté­grer voire assi­mi­ler les immi­grés ? Com­ment pro­té­ger la liber­té d’expression et défendre le « droit au blas­phème » ? Com­ment faire émer­ger un « islam des lumières » ?

La suite