Bur­ki­na : deux com­man­dos-marine tués au cours d’une libé­ra­tion d’otages
|

Bur­ki­na : deux com­man­dos-marine tués au cours d’une libé­ra­tion d’otages

Deux com­man­dos-marine fran­çais (Com­man­do Hubert) rele­vant du COS ont été tués la nuit der­nière (du 9 au 10 mai) au cours d’une opé­ra­tion de libé­ra­tion d’otages dans le nord du Bur­ki­na Faso, apprend-on par des com­mu­ni­qués de l’Elysée, du minis­tère des armées, de l’état-major des armées et de la marine. Il s’agit du maître Cédric de Pier­re­pont et du maître Alain Bertoncello.

L’opération, impli­quant d’abord Sabre (les forces spé­ciales au Sahel) s’est dérou­lée «  avec le concours direct de Bar­khane, des forces armées bur­ki­na­bé et le sou­tien en ren­sei­gne­ment amé­ri­cain  » pré­cise l’EMA.

Quatre otages ont été libé­rés de «  leurs ravis­seurs ter­ro­ristes  » : les Fran­çais enle­vés le 1er mai dans le nord du Bénin, ain­si qu’une citoyenne amé­ri­caine et une res­sor­tis­sante sud-coréenne. L’action a eu lieu dans un «  cam­pe­ment  » et les ravis­seurs ont été «  neu­tra­li­sés  », mais les deux marins fran­çais ont été tués au cours de l’intervention.

La suite