Burkina : deux commandos-marine tués au cours d’une libération d’otages
|

Burkina : deux commandos-marine tués au cours d’une libération d’otages

Deux commandos-marine français (Commando Hubert) relevant du COS ont été tués la nuit dernière (du 9 au 10 mai) au cours d’une opération de libération d’otages dans le nord du Burkina Faso, apprend-on par des communiqués de l’Elysée, du ministère des armées, de l’état-major des armées et de la marine. Il s’agit du maître Cédric de Pierrepont et du maître Alain Bertoncello.

L’opération, impliquant d’abord Sabre (les forces spéciales au Sahel) s’est déroulée «  avec le concours direct de Barkhane, des forces armées burkinabé et le soutien en renseignement américain  » précise l’EMA.

Quatre otages ont été libérés de «  leurs ravisseurs terroristes  » : les Français enlevés le 1er mai dans le nord du Bénin, ainsi qu’une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne. L’action a eu lieu dans un «  campement  » et les ravisseurs ont été «  neutralisés  », mais les deux marins français ont été tués au cours de l’intervention.

La suite