You are currently viewing Algé­riens noyés dans la Seine en 1961 : Macron veut recon­naitre « une véri­té historique »

Algé­riens noyés dans la Seine en 1961 : Macron veut recon­naitre « une véri­té historique »

17 octobre 1961 – 17 octobre 2021 : 60 ans ! Emma­nuel Macron s’apprête à recon­naître « une véri­té his­to­rique » lors de la com­mé­mo­ra­tion offi­cielle du mas­sacre, à Colombes (Hauts-de-Seine). Il dépo­se­ra une gerbe sur les quais de la Seine, res­pec­te­ra une minute de silence et s’entretiendra avec les familles des vic­times. Fera-t-il du 17 octobre 1961 une jour­née de com­mé­mo­ra­tion natio­nale, comme le pré­co­nise le rap­port Sto­ra sur « les mémoires » de la colo­ni­sa­tion (page 95 du rap­port) et comme le sou­haitent les orga­ni­sa­tions indi­gé­nistes et SOS Racisme qui ins­tru­men­ta­lisent l’Histoire ? Marine le Pen iro­nise : « À quand la repen­tance pour la Saint Bar­thé­le­my ? » Ma foi, elle n’a pas tort.

« C’est la véri­té », vous diront les der­niers soixante-hui­tards qui se sont attar­dés dans notre nou­veau siècle : « CRS SS » ! Tou­jours ! Et les plus jeunes, fer­vents gau­chistes repen­tants, ajou­te­ront que « la police tue » avec le porte-voix de Phi­lippe Pou­tou. Car, pour les uns comme pour les autres, l’État fran­çais a été, est, et sera inva­ria­ble­ment ter­ro­riste. C’est son des­tin, comme disaient Les Inconnus.

La suite