You are currently viewing Whirlpool, “c’est une anecdote” : la bourde d’Attali, au pire moment

Whirlpool, “c’est une anecdote” : la bourde d’Attali, au pire moment

Des propos qui ne passent pas. Invité ce matin de LCI, Jacques Attali a choisi le pire moment – Emmanuel Macron a rencontré, ce midi, les salariés en grève de l’usine Whirlpool à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Amiens – pour déclarer que Whirlpool est… “une anecdote”.

 Face à Audrey Crespo-Mara, ce soutien d’Emmanuel Macron a estimé que Whirlpool “c’est une anecdote qui s’inscrit dans un contexte plus large de création d’emplois”. “Le cas de 300 personnes n’est pas du ressort du président de la République”, a-t-il poursuivi, ajoutant :

“Le président n’est pas là pour régler chaque cas individuel, pas là pour faire de fausses promesses.”

Une déclaration qui fera probablement grincer des dents en interne. Car depuis janvier, les 290 salariés de cette usine de fabrication de sèche-linge, qui appartient à l’américain Whirlpool, numéro un mondial de l’électroménager (20 milliards de dollars de chiffre d’affaires), vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Leur employeur leur a annoncé qu’il fermerait en juin 2018 cette unité de production, la dernière usine du groupe en France, pour la délocaliser à Lodz, en Pologne, et ainsi s’adapter “à un contexte de marché de plus en plus concurrentiel”.

La suite