L’immigration, enjeu électoral

Par Hilaire de Crémiers.  La France est envahie. Ce n’est pas être « lepéniste », ce n’est pas être « fasciste », « populiste », « nationaliste », de droite…

Éric Zemmour : « Macron se voulait de Gaulle, il pourrait finir comme Aristide Briand »
French President Emmanuel Macron delivers his New Year wishes during a televised address to the nation from the Elysee Palace in Paris on December 31, 2018. / AFP / POOL / Michel Euler

Éric Zemmour : « Macron se voulait de Gaulle, il pourrait finir comme Aristide Briand »

Éric Zemmour : « Macron se voulait de Gaulle, il pourrait finir comme Aristide Briand » - JE SUIS FRANÇAIS Éric Zemmour pose dans cette chronique une série de redoutables…

Macron et la constitution

Article paru dans Le Bien Commun La visite du président à Colombey pour célébrer les 60 ans de la Vème République, quelques jours seulement après l'épisode du « selfie au doigt…

L’abstention comme grand vainqueur !

La courte victoire du RN aux élections européennes (11,34% des inscrits) n’acte pas seulement l’incapacité des souverainistes et patriotes à oublier leurs querelles d’égo pour ne penser qu’à l’intérêt général,…

Charismatique ou charlatan

Macron use de tous les subterfuges pour maintenir un pouvoir fragilisé. Il parle, il parle encore, il parle toujours. L’homme n’est pas seulement un habile politicien ; il tient à faire savoir…

De la lutte intestine à la Guerre civile

Les décisions macroniennes sont de plus en plus risquées. Jusqu’où ? Macron joue au chef. Comme un adolescent à la tête d’une bande. Il fait tomber des têtes ; c’est sa méthode.…

Clarifications
Members of the Parliament applauds as President of the French National Assembly Richard Ferrand and presidents of the different parliamentary groups arrive and sit at the start of the session of questions to the government at the National Assembly in Paris on February 12, 2019. (Photo by JACQUES DEMARTHON / AFP)

Clarifications

On doit à Emmanuel Macron et à ses ministres plusieurs clarifications importantes. Je ne parle pas de ses envolées lors du débat avec les intellectuels, où les « externalités climatiques…