You are currently viewing Au-delà de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle : les len­de­mains sans joie.
|

Au-delà de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle : les len­de­mains sans joie.

L’é­lec­tion pré­si­den­tielle a mon­tré, une fois de plus, la grande divi­sion des Fran­çais : « la France écar­te­lée », titrait Poli­tique Maga­zine il y a quelques semaines, et ce titre résume tout, en défi­ni­tive, d’une situa­tion poli­tique qui n’est jamais rien d’autre que la consé­quence d’un sys­tème élec­to­ral mais plus encore, d’un régime qui livre la « pre­mière place », la magis­tra­ture suprême de l’État, aux jeux élec­to­raux et de clien­tèles. Ain­si, à chaque soi­rée élec­to­rale, l’on assiste aux mêmes scènes, l’al­lé­gresse des uns nour­ris­sant le déses­poir des autres, voire la colère. Hier, les libé­raux de Droite se trou­vaient dans la pire des situa­tions, et il leur fal­lut boire un breu­vage bien amer, avant que la coupe de ciguë du « ral­lie­ment » ne vienne ache­ver leurs der­nières espé­rances d’une coha­bi­ta­tion qui, pour­tant (si elle a lieu, ce que rien ne laisse pré­sa­ger en ce moment), aggra­ve­ra plus encore l’af­fai­blis­se­ment d’un État déjà bien amoin­dri dans son auto­ri­té par quelques décen­nies de renon­ce­ment et d’in­dé­ci­sion. Mais les anti­li­bé­raux de Gauche n’é­taient guère à la fête non plus, ayant cru en une élec­tion dont ils condam­naient pour­tant le sys­tème et la fina­li­té mis en place par le fon­da­teur de la Cin­quième Répu­blique, et se trou­vant réduits désor­mais à ne devoir plus être consi­dé­rés que comme une force d’ap­point pour un can­di­dat qui repré­sente l’exact inverse de ce pour quoi ils se battent depuis tant d’an­nées… On peut com­prendre que ce rôle écrit d’a­vance et impo­sé par une oli­gar­chie plus euro­péenne que spé­ci­fi­que­ment fran­çaise ne leur convienne pas et qu’ils rechignent, à la suite de leur can­di­dat, à se ral­lier au « can­di­dat de l’Eu­rope » comme le nomment, pour mieux le louer et le vendre à l’é­lec­to­rat, les grands médias du pays et de l’Oc­ci­dent, de New-York à Bruxelles, de Ber­lin à Francfort.

La suite