You are currently viewing COMMENT MACRON FRACTURE LA SOCIETE FRANCAISE !

COMMENT MACRON FRACTURE LA SOCIETE FRANCAISE !

PAR HILDEGARDE

            Deuxième same­di de mani­fes­ta­tions anti vac­cin et/ou anti passe sani­taire dans la France entière : la vague s’étend ! Les com­pa­rai­sons mari­times vont bon train depuis plus d’un an. Désor­mais la 4e vague n’est plus une vague mais un tsu­na­mi. Pour autant les réani­ma­tions fré­missent à peine mais la ten­sion des hôpi­taux n’est plus un cri­tère. Qu’importe ! Le pré­sident Macron a lit­té­ra­le­ment son­né le pays lors de sa  der­nière allo­cu­tion : désor­mais nous nous dépla­ce­rons avec un per­mis de cir­cu­ler. Il était même pré­vu que chaque citoyen (res­tau­ra­teur, ani­ma­teur,  entre­pre­neur…) devienne un poli­cier ! Ambiance ! Machine arrière ! Seuls les poli­ciers nous contrô­le­rons ! Ouf bonne nou­velle (pas pour les poli­ciers) ! Les amendes ne seront plus de 45000 euros et d’un an de pri­son (pour­quoi pas 150 000 euros et 5 ans de pri­son ?)  Bonne nou­velle : la peine de mort a été abo­lie ! Pas pour les petits entre­pre­neurs qui tentent de sur­vivre économiquement.

            Bonne nou­velle encore ! Nous ne serons pas confi­nés grâce au passe ; Confi­ne­ment ou passe sani­taire ? Cha­rybde ou Scil­la ? Et ni l’un ni l’autre c’est pos­sible pour une mala­die létale à 0,05 % ? Et avec les vac­ci­nés et les immu­ni­sés, la léta­li­té tombe à com­bien : 0,01 % ? 0,009 % ?…

            Le len­de­main de la pre­mière mani­fes­ta­tion : trois dames en blouse blanche portent une étoile jaune ; les medias font tour­ner l’image en boucle ; per­sonne ne parle de leur blouse blanche,  tout le monde des étoiles jaunes ; oubliées les soi­gnants, héros de l’an pas­sé ; Les com­men­taires indi­gnés fusent : abject, ignoble, mons­trueux…  Ceux qui ont un peu plus de vingt ont-ils oublié le reduc­tio ad Hit­le­rum inven­té par la gauche dès 48 et repris en 68 : « CRS, SS » « Fasciste »

            Les 3 petites blouses blanches n’ont cer­tai­ne­ment pas vou­lu insul­ter la mémoire des vic­times de la shoah. Pour elles, l’étoile jaune expri­mait sans doute la sépa­ra­tion, la relé­ga­tion. Que l’on nous com­prenne bien, c’était une faute due à l’ignorance ! Les nou­velles géné­ra­tions sevrées d’Histoire ne réa­lisent plus quelle hor­reur ont été les camps d’extermination. C’était une erreur aus­si car poli­ti­que­ment le résul­tat fut que les medias ne par­laient plus que de cela et non du pro­blème de fond : l’atteinte aux liber­tés. Les bien-pen­sants sani­taires se sont sai­sis de la perche qu’on leur ten­dait et nous avons eu droit à des cours de morale indi­gnés sur tous les tons.

Quand les mani­fes­tants ne sont pas des salauds, ce sont des cré­tins. « Les scien­ti­fiques disent  que… » Cette intro­duc­tion éva­cue tout débat. Comme si les scien­ti­fiques étaient d’accord (ils le sont dès qu’ont été éva­cués des pla­teaux et réduits au silence ceux qui s’interrogent encore) Les Fran­çais ne sont pas des sots :  Ordre, contrordre,  masque inutile, utile, obli­ga­toire, dedans, dehors, héli­co pour­sui­vant un cou­reur soli­taire, mamie sanc­tion­née devant la fenêtre d’un EHPAD, morts dans l’abandon et la soli­tude, familles écar­tées, chan­ge­ments de cri­tères, sur­en­chères poli­ti­ciennes, jamais de vac­ci­na­tion obli­ga­toire, jamais de passe sanitaire…

Alors qui sont les crétins ?