You are currently viewing Un rap­port du minis­tère de la Jus­tice s’inquiète de l’emprise de l’islam dans les struc­tures d’accueil pour mineurs

Un rap­port du minis­tère de la Jus­tice s’inquiète de l’emprise de l’islam dans les struc­tures d’accueil pour mineurs

Un rap­port de l’inspection géné­rale de la jus­tice clô­tu­ré en jan­vier 2021, mais seule­ment trans­mis aux juri­dic­tions le 21 juin der­nier, tire un bilan catas­tro­phique de la situa­tion dans les struc­tures d’accueil pour mineurs, comme les foyers et les centres édu­ca­tifs fer­més , qu’ils soient admi­nis­trés par des struc­tures publiques ou par le maillage associatif. […]

« Des édu­ca­teurs déclarent que tout le monde mange halal, car pour les non-musul­mans ça ne change rien », rap­portent les enquê­teurs. […] « Des édu­ca­teurs réveillent les jeunes pour le jeûne pen­dant la période de rama­dan et rompent le jeûne avec les mineurs », dénonce le rap­port. Ce der­nier évoque des pres­sions d’éducateurs sur les cui­si­niers pour la fabri­ca­tion de ces repas sans que les direc­teurs de centres soient infor­més. Plus grave encore, « des édu­ca­teurs de confes­sion musul­mane en héber­ge­ment rédigent un “pro­to­cole rama­dan” non conforme aux textes de la direc­tion de la PJJ en la matière ». Quand ils ne se « posi­tionnent pas eux-mêmes ou ne se voient attri­buer le rôle de conseiller spi­ri­tuel en rai­son de leurs convic­tions reli­gieuses. Bien que contraire au prin­cipe de neu­tra­li­té, cette dérive était accep­tée impli­ci­te­ment comme per­met­tant de pal­lier l’absence d’aumônier sur place, notam­ment dans les struc­tures de pla­ce­ments contraints », pointe le rap­port. Et de rap­por­ter l’histoire de cet édu­ca­teur « fai­sant la morale au jeune, car son com­por­te­ment était non conforme aux pré­ceptes reli­gieux ».

La suite