Situa­tion mili­taire dans le Donbass

Situa­tion mili­taire dans le Donbass

1 / Un immense ter­ri­toire occu­pé 
En effet, bien que contrô­lant les 2 prin­ci­paux centres névral­giques de la Région (Donetsk et Lugansk) et une grande par­tie de ses fron­tières avec la Rus­sie, les répu­bliques voient plus des 2/3 de leurs ter­ri­toires natio­naux tou­jours occu­pés par les forces armées ukrai­niennes (70.4% pour Donetsk et 68.6% pour Lugansk), ce qui a pour prin­ci­pales conséquences : 

  • Un régime d’oc­cu­pa­tion mili­taire des popu­la­tions russes vivant à l’Ouest de la ligne de front et qui subissent ostra­ci­sa­tion et répres­sion xéno­phobes ain­si que des com­por­te­ments cri­mi­nels à l’en­contre de leurs per­sonnes et de leurs biens. 
  • L’am­pu­ta­tion de Mariu­pol, la 2ème ville du Don­bass, (550 000 h.), mais aus­si centre éco­no­mique vital (2 grandes sidé­rur­gies & 1 grande usine de construc­tions méca­niques), aéro­port inter­na­tio­nal et sur­tout son unique port com­mer­cial (14 700 000 tonnes en 2005),
  • L’am­pu­ta­tion éga­le­ment de grandes centres indus­triels miniers (ex : Avdeev­ka) d’en­tre­prises pétro­chi­miques et chi­miques (ex : Lys­si­chansk et Seve­ro­do­netsk) ou de construc­tion méca­niques (ex : Sla­viansk & Mariu­pol) sans comp­ter d’im­menses espaces agri­coles comme ceux situés au Nord de Lugansk.

Donc, tant que l’in­té­gri­té des ter­ri­toires de Donetsk et Lugansk ne sera pas, soit res­ti­tué par Kiev, soit libé­ré par la force, la sécu­ri­té de leurs popu­la­tions ain­si que leur auto­no­mie et crois­sance éco­no­mique des répu­bliques popu­laires du Don­bass ne pour­ront être garanties.

La suite