L’A­frique Réelle N°97 – Jan­vier 2018
|

L’A­frique Réelle N°97 – Jan­vier 2018

Som­maire :

 

Dos­sier : Afrique, les points chauds de 2018

- L’Afrique du Nord entre jiha­disme et crises structurelles

- Le Sahel face à l’ethnisation du jihadisme

- De la Corne au Limpopo

Actua­li­té :

La traite des esclaves en Libye : une vieille pratique

His­toire :

Heia Safa­ri : Du Kili­man­ja­ro aux com­bats de Ber­lin, l’épopée du géné­ral von Lettow-Vorbeck

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : 2018 : La vraie déco­lo­ni­sa­tion de l’Afrique commence

Dans les pays du nord où priment l’économique et l’idéologie, l’analyse de la situa­tion afri­caine est déses­pé­ré­ment simple, pour ne pas dire sim­pliste : si le conti­nent est sinis­tré, c’est par manque de déve­lop­pe­ment. Voi­là pour­quoi, durant plus d’un demi-siècle, des sommes consi­dé­rables y furent déver­sées. En vain.
L’échec des poli­tiques de déve­lop­pe­ment étant évident, le marasme afri­cain fut ensuite attri­bué à l’absence de démo­cra­tie. Le conti­nent se vit alors impo­ser la sup­pres­sion du par­ti unique qui main­te­nait un sem­blant de cohé­sion des mosaïques eth­niques locales. La consé­quence d’une telle poli­tique hors sol se lit aujourd’hui à tra­vers l’émiettement poli­ti­co-eth­nique, l’ethno-mathématique et l’anarchie.

Tou­jours imbus de leurs prin­cipes démo­cra­tiques et por­teurs de l’arrogant néo-colo­nia­lisme des « droits de l’homme » arché­ty­pi­que­ment incar­né par la CPI, les idéo­logues des pays du nord, ne voient pas qu’une révo­lu­tion a com­men­cé au sud du Saha­ra. Et qu’elle se fait pré­ci­sé­ment au nom de la contes­ta­tion de leurs dogmes. Nous sommes en effet en pré­sence de la pre­mière véri­table ten­ta­tive de déco­lo­ni­sa­tion en pro­fon­deur du conti­nent à tra­vers le rejet glo­bal de l’universalisme des Lumières et du contrat social. Contrai­re­ment à ce que veulent nous faire croire la plu­part des intel­lec­tuels afri­cains ins­tal­lés en Europe ou aux Amé­riques et qui sont tout à la fois des déser­teurs du déve­lop­pe­ment et de modernes « Oncles Tom » n’ayant que les mots de démo­cra­tie et de déve­lop­pe­ment à la bouche, leur conti­nent d’origine n’accepte en effet plus la doxa occidentale.

La suite