Les chré­tiens et l’immigration – France Catholique
Kykkos monastery; Cyprus. Mosaic. Good Samaritan.

Les chré­tiens et l’immigration – France Catholique

Par Gérard Leclerc

Pour­quoi ne pas l’admettre ? Lorsqu’il y a désac­cord dans n’importe quelle situa­tion, il vaut mieux mettre clai­re­ment en évi­dence les termes du débat, les causes du dis­sen­ti­ment, plu­tôt que de res­ter dans un à‑peu-près qui, fina­le­ment, ne satis­fait per­sonne et contri­bue, au contraire, à gâcher le cli­mat et à enve­ni­mer les rela­tions sociales. Cela vaut autant pour l’Église catho­lique que pour la com­mu­nau­té natio­nale. Et je pense ici par­ti­cu­liè­re­ment à la ques­tion de l’immigration qui est omni­pré­sente dans le domaine poli­tique, mais se pré­sente de façon beau­coup plus feu­trée chez les catho­liques. Pour ces der­niers, il est une réfé­rence qui s’applique non seule­ment en matière de foi, mais aus­si de morale et de morale sociale – il y a une doc­trine sociale de l’Église – c’est celle du pape. Or, sur l’immigration, il semble que Fran­çois ait des convic­tions affir­mées, qu’il a réité­rées dans sa der­nière ency­clique Fra­tel­li tut­ti, où, com­men­tant l’évangile du Bon Sama­ri­tain, il affirme « un pro­chain sans fron­tière ».

La suite