Mena­cé de séces­sion, LREM risque de perdre sa majo­ri­té abso­lue à l’As­sem­blée nationale
National assembly in the city of Paris, France. Assemblee Nationale

Mena­cé de séces­sion, LREM risque de perdre sa majo­ri­té abso­lue à l’As­sem­blée nationale

Une ving­taine de mar­cheurs envi­sagent de quit­ter les bancs macro­nistes pour for­mer un nou­veau groupe avec une tren­taine d’autres dépu­tés. L’i­ni­tia­tive pour­rait voir le jour autour de la mi-mai.

Crise sani­taire, crise éco­no­mique… Et bien­tôt crise poli­tique ? Alors que le groupe LREM a déjà per­du 18 dépu­tés depuis le début de la législa­ture, les troupes macro­nistes à l’As­sem­blée natio­nale pour­raient subir un nou­veau coup de semonce la semaine pro­chaine. Selon une infor­ma­tion des Échos confir­mée au Figa­ro, une ving­taine d’é­lus mar­cheurs s’ap­prê­te­raient à faire séces­sion et à rejoindre un neu­vième groupe par­le­men­taire, bap­ti­sé « Éco­lo­gie, démo­cra­tie, soli­da­ri­té ». Au total, cet espace pour­rait fédé­rer une cin­quan­taine d’é­lus, dont le prin­ci­pal point com­mun sera d’être en rup­ture avec cer­taines orien­ta­tions prises par Emma­nuel Macron depuis le début du quin­quen­nat et avec le fonc­tion­ne­ment de la majo­ri­té présidentielle.

La suite