La tech­no­cra­ture, mala­die sénile de la démocratie

La tech­no­cra­ture, mala­die sénile de la démocratie

Par Ger­main Philippe

Les maur­ras­siens ne sont pas les seuls à mesu­rer l’im­por­tance de l’é­vo­lu­tion du cycle de la démo­cra­tie fran­çaise don­nant tout le pou­voir poli­tique aux tech­no­crates. Effec­ti­ve­ment à gauche et à l’ul­tra-gauche, s’enfle l’i­ma­gi­naire démo­no­lo­gique, voir complotiste !

C’est à gauche et même à l’ul­tra-gauche, que cer­tains ont com­men­cé à se poser la ques­tion du « quel est réel­le­ment ce nou­veau monde qui gou­verne ? ». Pre­nons quelques titres d’ouvrages :

1. Chez Laf­font « Les intou­chables d’E­tat  » par Vincent Jau­bet, grand repor­ter à l’Obs,

2. ATTAC publie « Macron l’im­pos­ture »,

3. Média­part publie l’en­quete nom­mé « La caste »,

4. Suc­cès ful­gu­rant au Diable Vau­vert de « Cré­pus­cule » de Juan Bran­co, ancien avo­cat de Jean-Luc Melechon,

5. Chez La décou­verte « Le pré­sident des ultra-riches » de Michel Pin­çon et Monique Pinçon-Charlot,

6. Chez Tex­tuel « Les pré­da­teurs au pou­voir, main basse sur notre ave­nir.. » tou­jours par les pas­sion­nants Michel Pin­çon et Monique Pinçon-Charlot, 

7. L’heb­do­ma­daire Marianne titre «  Ceux qui gou­vernent vrai­ment la France ».

En revanche avec ces tra­vaux venant de la gauche, nous assis­tons au retour du mythe des gros et des petits, de la caste sur le peuple, de ceux d’en haut sur ceux d’en bas. Bref du vieux mythe répu­bli­cain recy­clé, celui du cler­gé allié à la noblesse contre le tiers état, celui des 200 familles du par­ti radi­cal de 1934, celui du murs d’argent du PCF.…

Ain­si la tech­no­cra­ture devient-elle  « la caste » et Macron le Pré­sident des« plus riches ».

Ce qui n’est pas com­plè­te­ment faux !

Effec­ti­ve­ment Macron a été adou­bé par les puis­sants, finan­cé par de géné­reux dona­teurs, conseillé par des éco­no­mistes libé­raux et mul­ti­plie effec­ti­ve­ment les cadeaux « aux plus riches »– sup­pres­sion de l’ISF, – flat tax sur les reve­nus du capi­tal,– sup­pres­sion de l’exit tax,– péren­ni­sa­tion du cré­dit d’impôt pour les entreprises…

alors même que les classes moyennes en paient la fac­ture sur fond de pri­va­ti­sa­tion des ser­vices publics. Allez-donc vous éton­ner de la révolte des Gilets Jaunes ?

Pas faux donc… mais cette ana­lyse nous oriente dans une voie sans réel avenir.

Effec­ti­ve­ment d’une démo­cra­tie repré­sen­ta­tive en phase ter­mi­nale, sau­vé in-extre­mis par les tech­no­crates, il serait néces­saire de rebon­dir par… plus de démo­cra­tie, de la démo­cra­tie directe voir une VI° République…

Bref tou­jours et encore une fuite en avant dans la démo­cra­tie ima­gi­naire après le constat d’e­chec de la démo­cra­tie réelle.

En réa­li­té la dénon­cia­tion du mythe des gros et des petits, celui de la caste macro­niste, du Pré­sident des riches évite de se poser des ques­tions sur :– les rela­tions entre poli­tique répu­bli­caine et éco­no­mie,– l’his­toire des élites démo­cra­tiques comme la tech­no­cra­ture,– leurs réseaux hexa­go­naux, euro­péens et trans­at­lan­tiques (pen­sons à la très offi­cielle Ami­cale du Tré­sor regrou­pant tech­no­crates d’État et financiers).

Nous maur­ras­siens, ne pou­vons en res­ter à une ana­lyse aus­si courte que celle du mythe répu­bli­cain des gros et des petits. Nous le ver­rons pro­chai­ne­ment mais en atten­dant il est pos­sible de visua­li­ser quelques vidéo inté­res­santes impré­gnées de l’i­ma­gi­naire du mythe des gros et des petits.

1) Celle (84 minutes ) des « mer­cre­di de la NAR » dans laquelle le célèbre monar­cho-gaul­liste Ber­trand Renou­vin recoit Monique Pin­çon-Char­lot pour son livre “Le pré­sident des ultra-riches”.  On y aborde l’as­pect pur pro­duit de l’oligarchie, l’hôte de l’Élysée a com­blé de cadeaux fis­caux ceux qui l’avaient por­té au pou­voir et don­né à la guerre de classe une inten­si­té inédite, pro­vo­quant la révolte des Gilets jaunes qui ont signi­fi­ca­ti­ve­ment enva­hi les “Beaux quartiers…”

2) Celle (35 minutes) de « Le Média » dans lequel Aude Lan­ce­lin a reçu le jour­na­liste Laurent Mau­duit pour échan­ger à pro­pos de son livre : « La Caste – Enquête sur cette haute fonc­tion publique qui a pris le pouvoir » :

3) Celle (45 minutes) du groupe des « Gilets Jaunes Consti­tuants 91 » sur l’an­nuaire de l’as­so­cia­tion très dis­crete du Siècle et dans laquelle inter­vient Thi­bault le main­te­nant célèbre Gilet Jaune Royaliste.