L’Iran en proie à des manifestations monarchistes

L’Iran en proie à des manifestations monarchistes

Par Frederic de Natal

Info de dernière minute… L’Iran en proie à des manifestations monarchistes, fin du régime iranien ? C’est la question que pose la presse d’opposition iranienne après que le gouvernement de la république islamique vient d’annoncer qu’il coupait tout accès à internet, il y a quelques heures. Des éléments de l’armée auraient pactisé avec les émeutiers, un policier vient d’être tué en représailles au monarchiste assassiné par des miliciens. “Vos manifestations courageuses et intelligentes à travers l’Iran sont un magnifique spectacle de solidarité Nationale (…)” vient de déclarer le prince Reza Shah II Pahlavi dans un récent communiqué publié sur les réseaux sociaux et qui s’adresse aux iraniens.

“Il est clair que votre douleur est plus profonde que le problème du prix de l’essence. C’est votre dignité qui est atteinte (…) La pauvreté, les mensonges, les sanctions et la discrimination, la corruption et l’oppression, sont devenus une règle dans ce pays. Vous avez compris que la seule façon de libérer, reste celle de vous rassembler, être ensemble, et manifester dans toutes les rues des villes d’Iran” peut-on encore lire dans le communiqué officiel.

A la veille de la date anniversaire du déclenchement de la “révolution des œufs” fin décembre 2017, le gouvernement des mollahs fait face à de nouvelles violentes émeutes antigouvernementales qui aurait déjà fait des dizaines de morts rapporte la presse d’opposition.

Dans la ville de Mashhad, le nom du prétendant au trône du Paon a été scandé et chanté par les manifestant. Pour une partie des iraniens, le nom de Pahlavi est associé au retour de la démocratie tandis qu’une autre partie réclame ” la liberté dans la république”. 40 ans après la chute de la dynastie impériale, le fils du dernier Shah pourrait faire un retour dans son pays si le gouvernement n’arrive pas à juguler une nouvelle fois les émeutes. Sur le pont des martyrs, dans la province de Gilan, les manifestants ont crié “Nous reprendrons nos droits ! ” Longue vie à Reza Shah ! ” ou encore dans la ville d’Andisheh, c’est aux cris de “Reza Shah, que dieu te bénisse l” que les manifestants ont conspué le régime islamique.

Des événements pris au sérieux par le gouvernement puisque lors de son discours aux iraniens aujourd’hui, l’ayatollah Ali Khamenei a publiquement “maudit” le fils du shah.

“Assurez-vous que plus ce mouvement national devienne plus grand et plus large, qu’il trouve un écho dans les universités, les écoles, les usines et tous les lieux d’affaires” a renchéri le prince Reza Shah qui appelle clairement au renversement du régime islamique. Un communiqué repris sur les réseaux sociaux accompagné de vidéos montrant différentes villes du pays en proie au soulèvement.

“C ‘est ma conviction constante, vous allez mettre bientôt fin à ce cauchemar” a encore affirmé le prince Reza Shah Pahlavi, leader de l’opposition iranienne. “Iraniens, il y aura un jour où cet homme menteur [Khamenei-ndlr] sera jugé pour ses crimes” a déclaré ce soir le prétendant au trône impérial.

“Les forces de sécurité du régime sont surpassées en nombre dans la plupart des petites villes. Si les gens continuent leur résistance alors la chute du régime sera imminente” annonce dans un tweet le journaliste et auteur, Babak Taghvaee.