La jus­tice sociale, une exi­gence politique.

La jus­tice sociale, une exi­gence politique.

Par Jean-Phi­lippe CHAUVIN

La ques­tion sociale mérite que l’on y prête atten­tion et que l’on y réponde, autant que pos­sible et selon les règles d’une jus­tice sociale que nombre de nos conci­toyens semblent par­fois avoir oubliée : il est vrai que la lec­ture des manuels sco­laires ou uni­ver­si­taires démontrent une cer­taine négli­gence sur le sujet, comme on peut le consta­ter dans les manuels de géo­gra­phie de Pre­mière des nou­veaux pro­grammes qui n’évoquent la ques­tion du chô­mage en France, par exemple, que par le biais d’une pho­to ou d’un titre de presse, sans s’y attar­der plus lon­gue­ment, comme si les quelques cinq mil­lions de Fran­çais confron­tés à ce drame étaient des­ti­nés à l’invisibilité ! Com­ment pour­rait-il en être autre­ment quand la mon­dia­li­sa­tion, van­tée sous tous les angles et cou­plée avec une métro­po­li­sa­tion conqué­rante, est pré­sen­tée comme le pro­grès par excel­lence, ce pro­grès obli­ga­toire et « évi­dem­ment accep­té par tous » (ou presque), désor­mais un peu ver­di par les pro­jets dits de déve­lop­pe­ment durable, un pro­grès auquel il faut s’adapter pour accroître « l’attractivité », nou­veau maître-mot des pro­grammes d’aménagement du ter­ri­toire ? Du coup, chô­meurs et ter­ri­toires en déshé­rence ne sont plus vus que comme les « per­dants de la mon­dia­li­sa­tion », for­mule dont, le plus sou­vent, on ne retient que le pre­mier mot, péjo­ra­ti­ve­ment pro­non­cé et com­pris comme sym­bole d’un échec à impu­ter, non au sys­tème éco­no­mique ou poli­tique, mais aux seuls chô­meurs ou aux ter­ri­toires déser­tés… Le plus grave est peut-être que cette opi­nion néga­tive est inté­grée par les vic­times mêmes de cette situa­tion, un peu de la même manière que lorsque les petits Bre­tons ou Basques étaient moqués pour leurs langues et cou­tumes par­ti­cu­lières dans l’école de Jules Fer­ry, au nom d’un pro­grès qui, à l’époque, se décli­nait dans les manuels sco­laires sous la for­mule de « Répu­blique une et indi­vi­sible », et qu’ils en déve­lop­paient par­fois un com­plexe d’infériorité.

La suite