La répres­sion kurde s’abat sur les chré­tiens dans le Nord de la Syrie

La répres­sion kurde s’abat sur les chré­tiens dans le Nord de la Syrie

Grâce au sou­tien amé­ri­cain, les Kurdes occupent envi­ron un tiers du ter­ri­toire syrien, au Nord et à l’Est, au-delà de l’Euphrate. Aidés d’environ deux mille mili­taires amé­ri­cains, ils sont cen­sés com­battre l’Etat isla­mique, qui n’existe pour­tant plus dans le Nord de la Syrie.

Certes, les Kurdes vivent là depuis plu­sieurs siècles, mais jusqu’à la guerre c’était Damas qui admi­nis­trait l’ensemble de la Syrie. Kurdes, chré­tiens et musul­mans vivaient d’ailleurs en bonne intel­li­gence dans la région, même lorsque les Kurdes étaient majo­ri­taires. Il est vrai que l’armée et la police syriennes étaient vigilantes.

L’alliance kur­do-amé­ri­caine, née des com­bats de Koba­né contre Daech, a inver­sé le rap­port de forces. L’armée amé­ri­caine n’a que faire des chré­tiens, soup­çon­nés en outre d’être des sou­tiens du régime. Les Kurdes et la lutte contre Daech sont au contraire un paravent com­mode à l’occupation amé­ri­caine en Syrie afin de sur­veiller l’Iran et de ras­su­rer Israël. Les pro­messes de Trump sur le retrait amé­ri­cain s’éloignent.

Nan­tis de ce sou­tien puis­sant, les Kurdes n’ont pas tar­dé à reprendre leurs mau­vaises habi­tudes de domi­na­tion, de répres­sion et de mépris des chrétiens.

La suite