Catalogne : comprendre les enjeux du référendum sur l’indépendance
Un homme porte le drapeau catalan lors de la fête nationale catalane, à Barcelone, le 11 septembre. Santi Palacios / AP

Dernière ligne droite pour les dirigeants de la Catalogne, qui ont convoqué, dimanche 1er octobre, un référendum sur l’indépendance de cette région du nord-est de l’Espagne. Ils devaient détailler, vendredi 29 septembre dans la matinée, les modalités de ce scrutin, auquel les autorités espagnoles s’opposent et qu’elles tentent d’empêcher.

Un dernier meeting des partisans de l’indépendance doit également se tenir en soirée à Barcelone. Le président de cette région, Carles Puigdemont, a réaffirmé, jeudi, qu’il ira « jusqu’au bout ». Il s’exprimait à l’occasion d’une réunion avec des représentants des centres scolaires où pourraient se trouver les bureaux de vote, assumant « toute la responsabilité » de l’organisation de ce référendum avec son gouvernement régional.

Le gouvernement espagnol, qui a interdit ce référendum et multiplié menaces de sanctions et perquisitions, doit également s’exprimer vendredi à la mi-journée, après le conseil des ministres.

Voici quelques éléments de réponse pour tenter de comprendre la « crise » que suscite ce référendum sur l’indépendance dans une région qui dispose déjà d’un statut d’autonomie, rassemble 16 % de la population espagnole et représente près de 20 % du PIB du pays.

La suite