Seize bles­sés après une bagarre entre migrants à Calais

Seize bles­sés après une bagarre entre migrants à Calais

Des Éry­thréens et Éthio­piens se sont affron­tés dans la zone indus­trielle de Calais en début d’a­près-midi. Cré­dits pho­to : BERNARD BARRON/AFP

Les affron­te­ments ont com­men­cé en début d’a­près-midi dans la zone indus­trielle de la ville du Pas-de-Calais. Un homme a été griè­ve­ment bles­sé. Les auto­ri­tés parlent « d’es­ca­lade de la violence ».

Une bagarre oppo­sant une cen­taine de migrants éry­thréens et éthio­piens a écla­té à Calais same­di en début d’a­près-midi. Armés de bâtons et de pierres, ils se sont affron­tés dans la zone indus­trielle de la ville selon la pré­fec­ture du Pas-de-Calais. « Au total, il y a seize migrants hos­pi­ta­li­sés, quinze pour des bles­sures légères et l’un plus gra­ve­ment à la tête, avec un pro­nos­tic réser­vé », a indi­qué le direc­teur de cabi­net de la pré­fec­ture, Étienne Des­planques. Une dizaine de per­sonnes ont été inter­pel­lée, essen­tiel­le­ment des Erythréens.

Selon le quo­ti­dien La Voix du Nord , les affron­te­ments ont débu­té sur un lieu de dis­tri­bu­tion de repas orga­ni­sé par des asso­cia­tions, rue des Ver­ro­tières. Cette rue est le seul lieu où les asso­cia­tions ont le droit de faire leurs dis­tri­bu­tions. De nom­breuses ambu­lances étaient pré­sentes sur place. D’a­près Phi­lippe Migno­net, maire adjoint de Calais en charge de la sécu­ri­té, les vio­lences de same­di « ont fait une bonne ving­taine de blessés ».

La suite