Recadrage maçonnique sur Twitter pour la secrétaire d’État Marlène Schiappa
FRANCE, Paris: Marlène Schiappa, French politician serving as the Secretary of State in charge of Equality between Women and Men, holds a book signing session at the Albin Michel book store in Paris, Friday, June 23, 2017. - CHRISTOPHE BONNET

Recadrage maçonnique sur Twitter pour la secrétaire d’État Marlène Schiappa

© CITIZENSIDE / CHRISTOPHE BONNET / Citizenside

Sur le réseau social Twitter, une empoignade publique sur la laïcité et le féminisme entre deux personnalités manifestement francs-maçonnes est significative des tensions qui parcourent les obédiences humanistes

Une polémique de plus ? Alors que la nouvelle secrétaire d’État à l’Égalité femme-homme, Marlène Schiappa, avait déjà à son palmarès depuis sa nomination il y a à peine un mois une controverse dans Libération avec Alain Finkielkraut, c’est cette fois sur Twitter qu’elle fait parler d’elle. Invitée à l’Assemblée générale du Centre national d’information sur les Droits des femmes et des familles, le 28 juin dernier, Marlène Schiappa a eu ce tweet : « Nos politiques publiques d’égalité femmes hommes doivent être adaptées à la spécificité de chaque territoire. » Une petite phrase d’apparence anodine, caractéristique du néo-féminisme dont se revendique la secrétaire d’État, et qui lui a valu une volée de bois vert de la part des féministes universalistes.

Or, dans les nombreuses réponses que le tweet de Marlène Schiappa a suscitées, l’une d’elles peut interpeller l’observateur. Elle émane de Françoise Laborde, longtemps journaliste sur France 2, puis membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel, aujourd’hui engagée dans diverses causes – elle parraine l’association Le Refuge, qui accueille de jeunes homosexuels rejetés par leurs familles, et a fait partie des premières personnalités à s’engager publiquement pour les Chrétiens d’Orient. Voici le tweet en question, ainsi que le dialogue qui s’ensuit avec un autre commentateur, appelé Cincinatus :

La suite