Une candidate En marche ! poursuivie pour prise illégale d’intérêt

Une candidate En marche ! poursuivie pour prise illégale d’intérêt

Stephanie Jannin le 13 mai 2017. CHARLY TRIBALLEAU / AFP
La candidate de La République en marche dans la deuxième circonscription de l’Hérault pour les législatives, Stéphanie Jannin, adjointe à la mairie de Montpellier, sera jugée par le tribunal correctionnel pour « prise illégale d’intérêt » le 18 septembre.

Le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, a indiqué  avoirdélivré vendredi une convocation à Mme Jannin, deuxième adjointe au maire de la ville et son compagnon, confirmant une information du quotidien Midi libre.

Contactée par Midi libre, Stéphanie Jannin a confirmé avoir reçu cette convocation à comparaître . « Je n’ai qu’une chose à dire dans ce ontexte : rien n’oblige le procureur à parler à la presse à quelques heures de la fin de la campagne électorale, pour un jugement qui va avoir lieu le 18 septembre. Bien évidemment, je maintiens ma candidature. »

Cinq ans d’emprisonnement

Les faits concernent « plusieurs délibérations » qu’elle a votées, dont une portant sur « un marché de maîtrise d’œuvre de l’ordre de 70 000 euros et qui concernait une société dont Mme Jannin était salariée et avait encore un lien juridique au moment où cet avenant a été voté », a expliqué le procureur.

La suite