Poutine « persuadé » que le régime d’Assad n’a pas mené l’attaque chimique en Syrie

Poutine « persuadé » que le régime d’Assad n’a pas mené l’attaque chimique en Syrie

Emmanuel Macron, président de la république reçoit Vladimir Poutine, président russe au château de Versailles, lundi 29 mai 2017. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE
Vladimir Poutine est « persuadé » que le régime syrien n’est pas à l’origine de l’attaque chimique meurtrière menée le 4 avril, contre la localité contrôlée par la rébellion de Khan Cheikhoun (Nord-Ouest), qui avait fait 87 morts. Selon le dirigeant russe, les accusations de la communauté internationale, en ce sens, visent à accroître  la pression sur Bachar Al-Assad.

« Selon nos informations, il n’y a aucune preuve d’utilisation d’armes chimiques par Assad. Nous sommes persuadés qu’il ne l’a pas fait », déclare le président russe dans un entretien accordé lundi soir au Figaro et diffusé mardi 30 mai.

 Si la frappe a été effectuée contre la population civile ou une partie saine de l’opposition armée, à mon avis, cela a été fait dans un seul but :  expliquer à la communauté internationale pourquoi il faut continuer les mesures de pression sur Bachar Al-Assad, y compris pression militaire. »