You are currently viewing Pou­tine « per­sua­dé » que le régime d’Assad n’a pas mené l’attaque chi­mique en Syrie

Pou­tine « per­sua­dé » que le régime d’Assad n’a pas mené l’attaque chi­mique en Syrie

Emma­nuel Macron, pré­sident de la répu­blique reçoit Vla­di­mir Pou­tine, pré­sident russe au châ­teau de Ver­sailles, lun­di 29 mai 2017. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE
Vla­di­mir Pou­tine est « per­sua­dé » que le régime syrien n’est pas à l’origine de l’attaque chi­mique meur­trière menée le 4 avril, contre la loca­li­té contrô­lée par la rébel­lion de Khan Chei­khoun (Nord-Ouest), qui avait fait 87 morts. Selon le diri­geant russe, les accu­sa­tions de la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale, en ce sens, visent à accroître  la pres­sion sur Bachar Al-Assad.

« Selon nos infor­ma­tions, il n’y a aucune preuve d’utilisation d’armes chi­miques par Assad. Nous sommes per­sua­dés qu’il ne l’a pas fait », déclare le pré­sident russe dans un entre­tien accor­dé lun­di soir au Figa­ro et dif­fu­sé mar­di 30 mai.

 Si la frappe a été effec­tuée contre la popu­la­tion civile ou une par­tie saine de l’opposition armée, à mon avis, cela a été fait dans un seul but :  expli­quer à la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale pour­quoi il faut conti­nuer les mesures de pres­sion sur Bachar Al-Assad, y com­pris pres­sion militaire. »