Contraint à la démission, Le Roux remplacé par Fekl au ministère de l’Intérieur

Contraint à la démission, Le Roux remplacé par Fekl au ministère de l’Intérieur

Mis en cause par l’émission « Quotidien » pour avoir embauché ses filles en tant que collaboratrices parlementaires dès l’âge de 15 ans, l’ex-patron des députés PS a annoncé quitter le gouvernement mardi.

Il aura tenu moins de 24 heures. Embourbé dans une polémique depuis que l’émission « Quotidien » a révélé lundi soir qu’il avait embauché ses filles en tant que collaboratrices parlementaires dès l’âge de 15 ans, le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a été contraint de démissionner ce mardi après-midi. « J’affirme mon honnêteté dans mes rapports humains comme dans mes rapports politiques », a-t-il tenu à préciser lors d’une courte allocution prononcée depuis son département d’élection, la Seine-Saint-Denis.

« Je vois et j’entends le débat que suscitent les mises en cause. (…) Même si cela ne concerne en aucun cas la mission que j’ai aujourd’hui, je ne ne veux à aucun prix que ce débat fait d’amalgames puisse porter atteinte au gouvernement », a-t-il ajouté. « Mais ma responsabilité est aussi de préserver totalement l’action gouvernementale. C’est pourquoi j’ai adressé ma démission au président de la République », a justifié ce proche de François Hollande, qui est visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier.

La suite