You are currently viewing Cette retraite à 67 ans que veulent nous impo­ser Ber­lin et Bruxelles…

Cette retraite à 67 ans que veulent nous impo­ser Ber­lin et Bruxelles…

Lorsque les his­to­riens écri­ront sur notre époque et sur son his­toire sociale, peut-être remar­que­ront-ils que la pre­mière mani­fes­ta­tion sur la voie publique contre l’é­lé­va­tion de l’âge légal de la retraite à 67 ans, en France, a été le fait de quelques monar­chistes sociaux, non loin de l’é­glise Saint-Ger­main-des-Près, au milieu de l’hi­ver 2011 : je fai­sais par­tie de ces quelques uns, dis­tri­buant les tracts du Groupe d’Ac­tion Roya­liste, et inter­pel­lant les pas­sants, mal­heu­reu­se­ment dans une cer­taine indif­fé­rence… Sans doute n’est-il jamais bon d’a­voir rai­son trop tôt et de jouer les Cas­sandre, peu popu­laires car trop sou­vent vus comme des oiseaux de mal­heur alors qu’il s’a­git, jus­te­ment, de l’an­non­cer pour mieux l’é­vi­ter. Mais nous lisions la presse éco­no­mique et nous savions écou­ter les radios, et celles-ci nous expli­quaient, en jan­vier 2011, que l’Al­le­magne sou­hai­tait impo­ser, avec le concours de la Com­mis­sion euro­péenne, ce plan­cher de 67 ans. C’est aus­si ce que confir­me­ra l’an­née sui­vante le ministre alle­mand des Finances, M. Wolf­gang Schäuble, après l’é­lec­tion de M. Fran­çois Hol­lande, quand il expli­que­ra, avec sa rudesse habi­tuelle, que la déci­sion du nou­veau pré­sident de reve­nir à la retraite à 60 ans (ce qui ne fut que par­tiel­le­ment fait, d’ailleurs) n’é­tait « pas conforme aux choix euro­péens »

Cette mesure de la retraite à 67 ans s’im­po­sa ain­si en 2012 en Pologne : c’est le pre­mier ministre d’a­lors, M. Donald Tusk, euro­péiste convain­cu et aujourd’­hui recon­duit comme pré­sident du Conseil euro­péen, qui se char­gea de la faire adop­ter par les par­le­men­taires polo­nais. La même mesure s’ap­pli­qua aus­si, l’an­née sui­vante, aux Pays-Bas, mais aus­si, même si la date de son appli­ca­tion com­plète est plus tar­dive, en Espagne et, bien sûr, en Alle­magne, même si une retraite anti­ci­pée est pos­sible dès 63 ans (mais avec décote de 7%), et en Grèce où elle sera tota­le­ment effec­tive dès 2022…

La suite