You are currently viewing Élec­tions régio­nales : la droite fes­toie à Madrid

Élec­tions régio­nales : la droite fes­toie à Madrid

 large vic­toire de la droite à la région de Madrid est un échec pour le gou­ver­ne­ment cen­tral. Pablo Igle­sias a annon­cé se reti­rer de la vie poli­tique et le centre a per­du l’ensemble de ses élus. Une poli­tique libé­rale-conser­va­trice qui plait mani­fes­te­ment aux Madri­lènes, qui viennent de réélire leur pré­si­dente, à qui on annonce déjà un des­tin national.

n contexte houleux

Après l’échec de deux motions de cen­sure régio­nales contre le Par­ti popu­laire (PP, droite conser­va­trice) dans la région de Mur­cie[1] et en Cas­tille-et-León[2], le Par­ti socia­liste ouvrier espa­gnol (PSOE, social-démo­cra­tie) et toute la gauche espa­gnole en géné­ral espé­raient pou­voir se rat­tra­per en ce mar­di 4 mai 2021 lors des élec­tions régio­nales madri­lènes. Orga­ni­sé de manière anti­ci­pée à la suite de la dis­so­lu­tion du Par­le­ment local par la pré­si­dente sor­tante, Isa­bel Díaz Ayu­so (PP), le scru­tin n’était en réa­li­té qu’une consé­quence de l’instabilité poli­tique chro­nique qui touche l’Espagne depuis 2014 – 2015. Il était éga­le­ment le fruit de la méfiance de plus en plus grande entre les popu­lares et leurs alliés de Citoyens (Cs, centre libéral).

La suite