You are currently viewing L’A­frique Réelle n°135 – Mars 2021
|

L’A­frique Réelle n°135 – Mars 2021

Som­maire
Actua­li­té :

- Ethio­pie-Sou­dan : la ques­tion du tri­angle d’El-Fashaga

- Les trois guerres du Sahel
Dos­sier : L’Algérie deux ans après le début du Hirak

- L’impasse politique

- L’impasse éco­no­mique et sociale

- La fin annon­cée des hydrocarbures

- Com­ment l’Algérie peut-elle ten­ter de réagir ?
His­toire :

L’Egypte est-elle la fille du Sahara ?

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan :
En Algé­rie, le Hirak a débu­té le 16 février 2019 en pro­tes­ta­tion contre la can­di­da­ture du pré­sident Bou­te­fli­ka à un 5e man­dat pré­si­den­tiel. Il s’est ensuite trans­for­mé en lame de fond contre le « Sys­tème » qui a fait main basse sur le pays depuis l’indépendance de 1962. Or, si le Covid19 a mis un terme (pro­vi­soire) aux immenses mani­fes­ta­tions popu­laires, la crise poli­tique, sociale et morale demeure sur fond d’épuisement de la rente pétro­lière et donc de nau­frage éco­no­mique…
L’Al­gé­rie a connu son pic pétro­lier entre 2005 et 2007 avec 2 mil­lions de barils/jour, puis, la courbe décrois­sante s’amorça. Jus­qu’en 2014, la baisse de pro­duc­tion fut voi­lée par l’en­vo­lée des prix, mais, depuis le 3e tri­mestre 2018, le ralen­tis­se­ment se fait dans des pro­por­tions inquié­tantes. Cette année-là, la pro­duc­tion algé­rienne a ain­si bais­sé de 70.000 barils/jour avec une pro­duc­tion d’un peu moins de 1 mil­lion de b/j (966 000) alors que les chiffres offi­ciels étaient de 1,2 mil­lion b/j. 

La suite