You are currently viewing Quand un false flag peut en cacher un autre !

Quand un false flag peut en cacher un autre !

Chaque jour, dans une russophobie hystérique croissante les faucons de guerre occidentaux nous bombardent d’allégations toutes plus fantaisistes les unes que les autres mais unies dans cette volonté on ne peu plus claire de conditionner l’opinion publique à une nouvelle en Europe, en incriminant bien évidemment le “diable” russe ! 

Dans le précédent article, j’avais déjà évoqué les fantasmes de la propagande ukro-atlantiste concernant l’invasion russes de l’Ukraine, les attaques contre l’Ukraine par des hackers forcément russes, un false flag chimique russe qui serait imminent, comparant ces hallucinations à un delirium tremens idéologique qui, au vu des nouvelles informations se révèle être un doux euphémisme cachant une véritable schizophrénie collective de l’administration étasunienne.

Maintenant les opérations sous faux drapeau ukrainien qui vont être menées par des russes dans le Donbass évoluent vers des actes de sabotages et des attentats à l’explosif !:

  • le 13 janvier, Jake Sullivan, conseiller spécial du président Joe Biden déclarait que Washington  “dispose d’informations indiquant que la Russie a déjà prépositionné un groupe d’agents pour mener des opérations sous fausse bannière dans l’est de l’Ukraine”, mais sans toutefois dévoiler une seule de ces “informations”…
  • le 14 janvier, Jen Psaki, la porte parole de la Maison blanche a déclaré “La Russie a dépêché en Ukraine des agents chargés de mener des opérations de “sabotage” afin de créer un “prétexte” pour une invasion” et que “L’armée russe prévoit de commencer ces activités plusieurs semaines avant une invasion militaire, qui pourrait commencer entre mi-janvier et mi-février”, mais sans apporter aucune preuve…

La suite