You are currently viewing Loi de Dieu et loi de la République

Loi de Dieu et loi de la République

Par Gérard Leclerc

Gérald Dar­ma­nin n’a rien arran­gé en oppo­sant loi de Dieu et loi de la Répu­blique. Au contraire il a contri­bué à échauf­fer les esprits alors qu’ils fau­drait les apai­ser en mon­trant qu’il devrait y avoir accord entre les citoyens sur les exi­gences du bien commun.

Gérald Dar­ma­nin, notre ministre de l’Intérieur, est en charge de dos­siers pour le moins brû­lants, quant à la sécu­ri­té publique et à la lutte contre le sépa­ra­tisme isla­miste. Rai­son de plus pour sur­veiller son lan­gage et ne pas employer des expres­sions qui risquent d’enflammer les esprits, sans aider à la solu­tion des pro­blèmes. Décla­rer par exemple que les croyants devraient consi­dé­rer la loi de la Répu­blique comme supé­rieure à la loi de Dieu consti­tue une pro­vo­ca­tion, non seule­ment à l’égard des musul­mans mais aus­si à l’égard de ceux qu’on appelle les croyants. J’aurais presque envie de dire que c’est une sot­tise abso­lue, parce que M. Dar­ma­nin confond les ordres. Et loin de pré­ve­nir les conflits, il les aggrave, car il sous-entend qu’il y a incom­pa­ti­bi­li­té entre ce qui relève de la foi et ce qui relève du bien commun.

La suite