You are currently viewing Sept prêtres afri­cains visés par un « Allah Akbar » dans le Vau­cluse : qui, pour en parler ?

Sept prêtres afri­cains visés par un « Allah Akbar » dans le Vau­cluse : qui, pour en parler ?

Tan­dis que, sur les réseaux sociaux, la polé­mique sur le « negru » lâché par un arbitre rou­main fait rage, d’autres « Noirs », en France, font l’objet de menaces sans que nul ne s’en émeuve ou, en tout cas, que l’information n’ait fait de bruit au-delà des fron­tières du département.

Il s’agit de sept prêtres afri­cains, dans le dio­cèse d’Avignon (Vau­cluse), ayant cha­cun reçu un cour­rier avec deux mots, pas un de plus, ins­crits en arabe et en fran­çais : « Allah Akbar ». Deux mots dont nul ne peut igno­rer le carac­tère gra­vis­sime dans le contexte actuel. L’enquête qui a été ouverte n’a don­né, pour le moment, à notre connais­sance, aucun résul­tat. Les sept prêtres, dans une séré­ni­té appa­rente, disent ne pas vou­loir céder à l’intimidation et conti­nuer à exer­cer comme avant leur sacer­doce. Leur église fait, cepen­dant, désor­mais l’objet d’une pro­tec­tion par les forces de l’ordre. Notons qu’il y a quelques jours, dans le même dépar­te­ment, à Avi­gnon très exac­te­ment, des reli­gieuses qui fai­saient le plein d’essence de leur voi­ture sur le par­king d’un centre Leclerc ont été visées par un pro­jec­tile lan­cé par un homme à scoo­ter, por­tant djel­la­ba blanche et tur­ban rouge. Sans que la presse ne s’en fasse l’écho.

La suite