You are currently viewing L’I­rak annonce que Mos­soul est « libé­rée » de l’É­tat islamique

L’I­rak annonce que Mos­soul est « libé­rée » de l’É­tat islamique

Dans la vieille ville de Mos­soul, le 9 juillet 2017. Cré­dits pho­to : AHMAD AL-RUBAYE/AFP

Après neuf mois de com­bats intenses,près neuf mois de com­bats intenses, l’ar­mée ira­kienne contrô­lait dimanche la qua­si-tota­li­té de la Vieille ville de Mos­soul, à l’ex­cep­tion d’un péri­mètre d’en­vi­ron 200m sur 50 dans le quar­tier de Mai­dan, au bord du Tigre, tou­jours tenu par Daech,selon notre envoyé spé­cial dans Mossoul .

Dans les rues dévas­tées de la Vielle ville, les sol­dats de la Divi­sion d’Or, qui ont mené ces der­nières semaines l’at­taque prin­ci­pale contre Daech se repo­saient dimanche après-midi dans les mai­sons détruites. Le reste de la Vieille ville était autre­ment déserte.

Mais le pre­mier ministre ira­kien, Haï­dar al Aba­di, n’a pas atten­du pour annon­cer dimanche la « vic­toire » sur les dji­ha­distes du groupe Etat isla­mique. « Le com­man­dant en chef des forces armées (le pre­mier ministre) Haï­dar al Aba­di est arri­vé dans la ville libé­rée de Mos­soul et a féli­ci­té les com­bat­tants héroïques et le peuple ira­kien pour cette grande vic­toire », lit-on dans un com­mu­ni­qué des ser­vices du chef du gouvernement.

Les bombes de l’a­via­tion conti­nuaient pour­tant dimanche après-midi de s’a­battre sur le der­nier réduit où com­bat­tants dji­ha­distes résistent encore, dos au fleuve. Ceux-ci semblent avoir per­du toute capa­ci­té de mener une contre-offen­sive. « Il reste aus­si avec eux envi­ron 2000 civils, dont beau­coup de familles de dji­ha­distes, ce qui rend l’as­saut dif­fi­cile », dit à notre envoyé spé­cial le Capi­taine Hadi, l’un des offi­ciers d’I­SOF, la Divi­sion d’Or. « Mais c’est pour eux, c’est terminé ».