L’A­frique Réelle n°127 – Juillet 2020
|

L’A­frique Réelle n°127 – Juillet 2020

Som­maire

Actua­li­té
- Sahel : la nou­velle donne
- Les Iles Eparses sont françaises

Dos­sier : La ques­tion de l’Ituri
- La terre et les hommes
- 25 ans de guerres ethniques

His­toire
His­toire de l’A­frique, nou­velle édition

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Libye : négo­cia­tion ou partition ?

En Libye où l’armée turque a repous­sé les forces du maré­chal Haf­tar et où le Caire a som­mé Anka­ra ne de pas avan­cer vers Syrte, le conflit est-il inévi­table ? Tout va dépendre des objec­tifs des prin­ci­paux acteurs étran­gers enga­gés sur le terrain.Le 7 novembre 2019 (voir mon ana­lyse du 5 jan­vier 2020), la Tur­quie s’est com­por­tée en « Etat pirate » en signant avec le GUN, le Gou­ver­ne­ment d’Union Natio­nale ins­tal­lé à Tri­po­li, un accord redé­fi­nis­sant les zones éco­no­miques exclu­sives (ZEE) des deux pays. Conclu en vio­la­tion du droit mari­time inter­na­tio­nal et aux dépens de la Grèce et de Chypre, cet accord pré­tend tirer aus­si arti­fi­ciel­le­ment qu’illégalement, une fron­tière mari­time tur­co-libyenne au milieu de la Médi­ter­ra­née. La réa­li­sa­tion de cet accord pas­sant par la sur­vie du GUN, le 2 jan­vier 2020, le Par­le­ment turc a voté l’envoi de forces com­bat­tantes en Libye. Misant à la fois sur l’habituelle lâche­té des Euro­péens et sur les contra­dic­tions de l’OTAN, le pré­sident Erdo­gan avance ses pions sur le fil du rasoir, sachant qu’il béné­fi­cie de la neu­tra­li­té bien­veillante des Etats-Unis dont la prio­ri­té est d’éviter l’installation d’une base russe en Cyré­naïque. Ce fai­sant, l’erratique admi­nis­tra­tion amé­ri­caine prend le risque de pro­vo­quer à la fois l’intervention mili­taire de l’Egypte, une rup­ture au sein de l’Otan et des ten­sions avec ses alliés saou­dien, émi­ra­tis et israélien.

La suite