L’A­frique Réelle n°116 – Août 2019
|

L’A­frique Réelle n°116 – Août 2019

Som­maire du n°116 (août 2019)

Actua­li­té :
– Le brouillard libyen
– Les fra­gi­li­tés du Niger
– La malé­dic­tion éthiopienne

Dos­sier : Algérie 
– Le géné­ral Gaïd Salah, le dra­peau ama­zigh et la « légi­ti­mi­té » du « Système »
– 1962 : La vic­toire des ara­bo-isla­mistes sur les ber­bé­ristes et les maquis, acte fon­da­teur du « Sys­tème » algérien
– Le « Sys­tème » cherche un déri­va­tif à la contes­ta­tion popu­laire en atta­quant la France

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Algé­rie : « tout change pour que rien ne change »

En Algé­rie la rue n’a donc pas eu rai­son du « Sys­tème ». P
lus de quatre mois après le départ du pré­sident Bou­te­fli­ka, en dehors de la démis­sion d’un pré­sident mori­bond et d’un report des élec­tions, les mil­lions de mani­fes­tants algé­riens n’ont en effet rien obte­nu. Pour le moment ?

De son côté, demeu­ré maître du temps, le « Sys­tème » peut, tout à sa guise, embrouiller la situa­tion, divi­ser les contes­ta­taires, iso­ler les jusqu’au-boutistes et ten­ter toutes les pro­vo­ca­tions. Y com­pris celles qui pour­raient conduire à un bain de sang afin de lui per­mettre d’apparaître comme le garant de l’ordre public.
Quant à la magis­tra­ture, qui, hier, pre­nait ses ordres à la Pré­si­dence, elle le fait main­te­nant à l’état-major de l’armée qui l’utilise pour empri­son­ner les « cor­rom­pus », nuage de fumée à l’abri duquel le « Sys­tème » tente de reprendre le total contrôle du pays.

Com­ment en est-on arri­vé là ?

Mis au pou­voir par l’armée en 1999, le pré­sident Bou­te­fli­ka a vou­lu se déga­ger de son encom­brante tutelle. Il le fit de deux façons :

La suite