You are currently viewing Tou­louse : la crèche vivante inter­rom­pue par les manifestants
DDM-MICHEL VIALA CRECHE VIVANTE ET CHORALE PLACE ST GEORGES

Tou­louse : la crèche vivante inter­rom­pue par les manifestants

Affli­geant. C’est aux cris de « Stop aux fachos », sans même se rendre compte que c’est ce qu’ils sont eux-mêmes, en ne res­pec­tant aucu­ne­ment la liber­té de pen­sée des autres, qu’une cin­quan­taine d’individus, a inter­rom­pu same­di, vers 16h la crèche vivante avec chœurs, qui devait se dérou­ler jusqu’à 18 heures, place Saint-Georges.

Regrou­pés sur les murettes entou­rant la place, voci­fé­rant et pro­fé­rant insultes et cris à l’encontre « des flics, des fachos » reven­di­quant « nous, on est les anti­ca­pi­ta­listes ». Effrayant les enfants qui jouaient dans la pas­to­rale et jouant la pro­vo­ca­tion jusqu’à des­cendre sur la place en cher­chant la confron­ta­tion. Ce qui a clos défi­ni­ti­ve­ment la repré­sen­ta­tion, pré­vue avec suc­ces­sion de cho­rales, jusqu’à 18h. Alors, les enfants sont des­cen­dus de l’estrade, trois chœurs pré­vus encore n’ont pas chan­té. L’âne et les mou­tons sont repar­tis dans leur ferme. Et le public déçu, hochait la tête de dépit. Aus­si triste que cré­tin. Quel inté­rêt de venir mani­fes­ter là ?

La suite