L’actuel mou­ve­ment social, une ten­ta­tive de revanche des appa­reils syn­di­caux sur les gilets jaunes ?

L’actuel mou­ve­ment social, une ten­ta­tive de revanche des appa­reils syn­di­caux sur les gilets jaunes ?

Par Je Suis Fran­çais.

Cette ques­tion nous semble avoir sa per­ti­nence et méri­ter d’être posée en ce décembre agi­té comme le fut le pré­cé­dent il y a un an. Dans des condi­tions tou­te­fois bien dif­fé­rentes.

Gilets jaunes

Les gilets jaunes avaient sur­gi du néant en novembre 2018 comme un phé­no­mène étrange, éton­nant, dérou­tant, déran­geant et très vite mena­çant pour les super­struc­tures poli­tiques et syn­di­cales clas­siques au fur et à mesure que le mou­ve­ment s’enflait tan­dis qu’une large majo­ri­té de Fran­çais le sou­te­nait, disait sa sym­pa­thie. Sym­pa­thie que, d’ailleurs, il ne lui a jamais reti­rée.

La révolte des gilets jaunes avait com­men­cé par une simple colère contre l’augmentation du prix de l’essence, elle finis­sait en contes­ta­tion glo­bale des élites mon­dia­li­sées et en rejet radi­cal du type de vie per­son­nelle et sociale que les dites élites entendent impo­ser auto­ri­tai­re­ment. Par inté­rêt, certes. Mais pas seule­ment. Par idéo­lo­gie aus­si.

La suite