Ce qu’a annon­cé Macron pour sor­tir de la crise des « gilets jaunes »

Ce qu’a annon­cé Macron pour sor­tir de la crise des « gilets jaunes »

Emma­nuel Macron à l’É­ly­sée, le 10 décembre 2018. LUDOVIC MARIN/AFP

Lors d’une allo­cu­tion de 13 minutes, le pré­sident de la Répu­blique a réa­li­sé un mea culpa inédit et déployé une série de mesures pour ten­ter de cal­mer la colère qui s’ex­prime depuis plu­sieurs semaines.

« Je veux décré­ter aujourd’­hui l’é­tat d’ur­gence éco­no­mique et sociale », a assu­ré le chef de l’É­tat. Après avoir indi­qué qu’il allait « deman­der au gou­ver­ne­ment et au Par­le­ment de faire le néces­saire pour que l’on vive mieux de son tra­vail dès le début de l’an­née pro­chaine », Emma­nuel Macron a fait plu­sieurs annonces concrètes pour le pou­voir d’a­chat, que le pre­mier ministre détaille­ra mar­di devant les par­le­men­taires à l’As­sem­blée.

Emma­nuel Macron a tou­te­fois assu­ré qu’il ne comp­tait pas ralen­tir le rythme des réformes. « J’en­tends que le gou­ver­ne­ment pour­suive l’am­bi­tion de trans­for­ma­tion du pays que le peuple a choi­sie il y a 18 mois », a‑t-il pré­ve­nu, citant notam­ment les chan­tiers sen­sibles de l’as­su­rance-chô­mage ou encore des retraites.

● 100 euros de plus par mois dès 2019 pour un tra­vailleur au Smic

« Le salaire d’un tra­vailleur au Smic aug­men­te­ra de 100 euros par mois dès 2019 », a annon­cé Emma­nuel Macron, « sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur ». Le reve­nu d’un « smi­card » aug­men­te­ra bien, mais le niveau du salaire mini­mum lui-même ne sera pas reva­lo­ri­sé, comme l’ont répé­té ces der­niers jours le pre­mier ministre Édouard Phi­lippe, Bru­no Le Maire (Éco­no­mies et Finances) et Muriel Péni­caud (Tra­vail). En fait, cette hausse sera le résul­tat de l’ac­cé­lé­ra­tion d’une pro­messe phare du can­di­dat Macron, cen­sée s’ap­pli­quer en fin de quin­quen­nat, via une aug­men­ta­tion de la prime d’ac­ti­vi­té et un abais­se­ment des coti­sa­tions sociales. Comme une pre­mière vague de baisse des coti­sa­tions sociales, en octobre, a déjà aug­men­té de 20 euros le salaire net des smi­cards, ces der­niers ne gagne­ront chaque mois, à par­tir de jan­vier, « que » 80 euros de plus.

La suite