Les mili­tants de l’Action fran­çaise délo­gés de l’usine Laté­coère et inter­pel­lés

Les mili­tants de l’Action fran­çaise délo­gés de l’usine Laté­coère et inter­pel­lés

Nos mili­tants étaient mobi­li­sés depuis 15 heures ce same­di sur le toit de Laté­coère et devant l’entrée de l’usine, pour s’opposer à la vente de ce fleu­ron aéro­nau­tique au fonds amé­ri­cain Sear­chlight. Nos mili­tants ont été délo­gés vers 18 heures par la police et douze d’entre eux ont été inter­pel­lés.

La signa­ture de la vente de Laté­coère est immi­nente. Cette entre­prise dis­pose de nom­breux bre­vets et d’une tech­no­lo­gie devan­cière encore en déve­lop­pe­ment mais qui dépasse aujourd’hui toutes les per­for­mances en trans­mis­sion, le ‘‘Li-fi’’.

La vente de Laté­coère fera pas­ser ces bre­vets de concep­tion fran­çaise, sous la coupe de l’application extra-ter­ri­to­riale du droit des Etats-Unis. La puis­sance et l’influence de la France sont en jeu. La liste de fleu­rons ven­dus à des groupes étran­gers s’allonge encore : Alstom, Tech­nip, les Chan­tiers de l’Atlantique, Alca­tel, Arce­lor, Pechi­ney. Quand est-ce que s’arrêtera cette dila­pi­da­tion ?

Laté­coère et sa tech­no­lo­gie doivent res­ter fran­çais, à tout prix, pour garan­tir à la France les moyens de sa puis­sance.

Mal­gré la répres­sion, l’Action fran­çaise conti­nue­ra à agir pour défendre les inté­rêts de la France. Nous répé­tons que l’État ne sau­ra défendre les inté­rêts supé­rieurs de notre pays avec un régime démo­cra­tique, instable et divi­seur, à la mer­ci des forces de l’argent et des puis­sances étran­gères.

Le ser­vice poli­tique de l’Action fran­çaise.

Aidez-lez !

Faites un don : https://www.actionfrancaise.net/agir/faire-un-don/