Le Roi est nu !

Le Roi est nu !

Par Jacques Myard 

Il souffle à l’é­vi­dence un vent de panique au som­met de l’E­tat comme l’illustre l’en­chaî­ne­ment des événements :

Après la volte face du Pré­sident de la Répu­blique sur les Gilets Jaunes allant jus­qu’à saluer et louer la fra­ter­ni­té des ronds-points…

Après l’an­nonce pré­ci­pi­tée et sous la pres­sion des méde­cins du plan hos­pi­ta­lier de la reprise de la dette des hôpi­taux pour dix mil­liards, certes sur trois ans…

Après les annonces de modi­fi­ca­tions impor­tantes de l’a­gen­da du Pré­sident qui écourte tous ses dépla­ce­ments à l’étranger…

Il y a visi­ble­ment comme un malaise à l’E­ly­sée, pour ne pas dire peur, dans l’at­tente du 5 Décembre ren­contre pro­gram­mée de toutes les colères et ran­coeurs, mais qui peut ima­gi­ner que Macron Jupi­ter puisse craindre ses sujets…

Il est vrai que les Maires qui l’ont vu et enten­du à leur Congrès porte de Ver­sailles ont décou­vert un Pré­sident ten­du et ner­veux, très mal à l’aise, à tel point que son dis­cours pathos a fait fuir nombre d’é­lus déçus qui ont quit­té l’au­di­to­rium sans attendre…

Alors il faut don­ner le change et par­cou­rir sans relâche le pays, en cou­rant à chaque fois le risque d’être en pre­mière ligne, don­nant une sin­gu­lière impres­sion d’a­gi­ta­tion, de fuite en avant …

En d’autres temps un grand jour­nal du soir aurait titré :  » Le bateau ivre » …

En réa­li­té le bateau flotte tou­jours, les ins­ti­tu­tions de la Vème Répu­blique sont fortes et telles une minerve, elles main­tiennent la tête du Pré­sident hors de l’eau…

Mais le Roi est nu, il soli­loque, il est seul, pathé­ti­que­ment seul, le charme mani­pu­la­teur de la « COM  » est rompu …

La confiance est deve­nue défiance…

Jacques Myard, Maire de Mai­sons-Laf­fitte Pré­sident du Cercle Nation et Répu­blique