Accord UE-Mer­co­sur : « On se retrouve avec une concur­rence déloyale », dénonce un vice-pré­sident des Jeunes agriculteurs

Accord UE-Mer­co­sur : « On se retrouve avec une concur­rence déloyale », dénonce un vice-pré­sident des Jeunes agriculteurs

Mani­fes­ta­tion des agri­cul­teurs contre l’ac­cord Union euro­péenne-Mer­co­sur, à Dijon (Côte d’Or) en février 2018. (JC TARDIVON / MAXPPP)

La conclu­sion ven­dre­di 28 juin d’un accord com­mer­cial entre l’UE et le Mer­co­sur (Bré­sil, Argen­tine, Para­guay, Uru­guay), doit per­mettre d’ac­croître les échanges entre ces deux régions du monde. Ce vaste trai­té de libre-échange devrait tou­cher près de 770 mil­lions de consom­ma­teurs. Les quatre pays lati­no-amé­ri­cains devraient pou­voir expor­ter vers l’UE, entre autres, quelque 99 000 tonnes de viande bovine sans droit de douane.

Emma­nuel Macron, le pré­sident de la Répu­blique, a salué cet accord. Mais les agri­cul­teurs euro­péens et les éco­lo­gistes le jugent inac­cep­table. Bap­tiste Gatouillat, vice-pré­sident des Jeunes agri­cul­teurs en charge des ques­tions d’environnement, invi­té de fran­cein­fo same­di 29 juin, dénonce « une concur­rence déloyale » avec les pro­duits d’A­mé­rique du sud.

La suite