« Une espé­rance pour la France : La Monar­chie », pré­fa­cé par le prince Jean de France

« Une espé­rance pour la France : La Monar­chie », pré­fa­cé par le prince Jean de France

Vous aimez pro­fon­dé­ment votre pays et vous vous inquié­tez pour  son ave­nir ? Vous êtes déçu par la démo­cra­tie à la fran­çaise ? Vous êtes atter­ré par la médio­cri­té du per­son­nel poli­tique aux affaires et dans l’opposition ? Vous esti­mez que les par­tis poli­tiques acca­parent le pou­voir sans pour autant repré­sen­ter les inté­rêts des citoyens ?

Si la réponse est « oui » à au moins une de ces ques­tions, je vous sug­gère la lec­ture d’un petit ouvrage revi­go­rant réa­li­sé par un groupe du cercle Vau­ban, inti­tu­lé « Une espé­rance pour la France : la monar­chie ».

Il peut paraître extra­va­gant de van­ter, 226 ans après la mort de Louis XVI, 171 ans après la chute de Louis-Phi­lippe, un tel sys­tème poli­tique, auquel sont encore asso­ciés, dans l’esprit de beau­coup, les idées d’arbitraire, d’archaïsme, de pri­vi­lèges, et d’abus de toutes sortes. C’est oublier qu’une part impor­tante des pays euro­péens conci­lient démo­cra­tie, liber­tés publiques  et monar­chie, et que ces nations se montrent très atta­chées à leur famille régnante. C’est oublier éga­le­ment un peu vite que la monar­chie fran­çaise a conduit notre patrie au pre­mier rang des nations, au long de quinze siècles de sta­bi­li­té dynas­tique. La conjonc­ture natio­nale incer­taine, trouble et dan­ge­reuse qui s’impose à nous révèle impi­toya­ble­ment non seule­ment la médio­cri­té des hommes, mais aus­si et sur­tout les failles énormes d’un sys­tème poli­tique à bout de souffle, et par consé­quent l’urgence brû­lante d’un véri­table chan­ge­ment de nos ins­ti­tu­tions.

La suite