Le Monde diplo­ma­tique a rai­son : le Koso­vo consti­tue bien le plus gros bobard de la fin du XX<sup class="ordinal">e</sup> siècle

Le Monde diplo­ma­tique a rai­son : le Koso­vo consti­tue bien le plus gros bobard de la fin du XXe siècle

Dans un excellent article de Serge Hali­mi et Pierre Rim­bert, Le Monde diplo­ma­tique confirme que la guerre de l’OTAN, pour soi-disant libé­rer les Alba­nais du Koso­vo du régime tyran­nique de Slo­bo­dan Miloše­vić, consti­tue bel et bien « le plus gros bobard du XXe siècle ». On n’avait pas besoin de le lire pour le croire, mais ça fait du bien de le lire quand même. Le mythe offi­ciel autour du Koso­vo est, lit­té­ra­le­ment, en train d’imploser.

Non, il n’y a pas eu de géno­cide. L’article rap­pelle que le ministre de la Défense alle­mand, Rudolf Schar­ping, avait dit sur TF1, le 20 avril 1999, que les Serbes avaient « tué de 100.000 à 500.000 per­sonnes ». Pour­tant, avant les bom­bar­de­ments de l’OTAN, on décomp­tait 2.000 morts… Serbes et Alba­nais confondus.

Non, l’opération Fer à che­val, cen­sée puri­fier la région de toute pré­sence alba­naise, n’a jamais exis­té. C’est une inven­tion our­die par les ren­sei­gne­ments alle­mands pour dis­cré­di­ter Bel­grade. Tous les médias domi­nants s’en sont fait l’écho pour accu­ser les Serbes, mais la véri­té est que ce plan n’a jamais existé.

La suite