You are currently viewing Gilets jaunes : la tra­hi­son de la droite orléaniste

Gilets jaunes : la tra­hi­son de la droite orléaniste

Alors que l’acte X de la mobi­li­sa­tion des gilets jaunes se déroule ce same­di 19 jan­vier et que le bilan des vic­times de la répres­sion poli­cière et judi­ciaire s’alourdit (plus de 216 gilets jaunes empri­son­nés et 93 bles­sés graves), Les Répu­bli­cains ont du mal à adop­ter une posi­tion lisible.

Après avoir, dans un pre­mier temps, arbo­ré le gilet jaune, Laurent Wau­quiez a rapi­de­ment retour­né sa veste, ou plu­tôt son gilet, tout comme une grande par­tie des cadres des Répu­bli­cains, appe­lant sans réserve à sou­te­nir les forces de l’ordre.

Le Figa­ro y est éga­le­ment allé de sa plume dans de nom­breux édi­to­riaux des­ti­nés à ras­su­rer ses action­naires en appe­lant au réta­blis­se­ment de l’ordre sans faire preuve de la moindre empa­thie pour la France des oubliés, celle des Gau­lois réfrac­taires, qui, pen­dant long­temps, a souf­fert en silence dans l’indifférence géné­rale des bobos de gauche, de la droite du Grand Ouest pari­sien et du tri­angle Neuilly-Auteuil-Passy.

La suite