Maur­ras met son gilet jaune !

Maur­ras met son gilet jaune !

Ain­si M. Gri­veaux, sans doute pré­oc­cu­pé par le sou­lè­ve­ment de la France péri­phé­rique qui s’annonce pour le 17 novembre, a sou­hai­té, jeu­di matin, sur France Inter, que le « pays légal » rende enfin visite au « pays réel » ! Maur­ras, qui est l’auteur de cette célèbre dis­tinc­tion, aurait sou­ri de s’en voir contes­ter la pater­ni­té par un ministre à la culture défaillante au pro­fit — allez savoir pour­quoi ! — de Marc Bloch, auteur lui-même d’une cita­tion sur le sacre de Reims et la fête de la Fédé­ra­tion que nous fai­sons d’ailleurs volon­tiers nôtre !

Mais le maître de l’Action fran­çaise se serait sur­tout réjoui de consta­ter, à cette occa­sion, la per­sis­tance du rayon­ne­ment des ana­lyses qu’il avait posées au début du XXe siècle. Éric Zem­mour rap­pe­lait, mer­cre­di, dans une confé­rence à l’ISSEP, l’école de sciences poli­tiques récem­ment créée à Lyon par Marion Maré­chal, que de Gaulle et la Ve Répu­blique devaient à Maur­ras, d’une part, l’idée de res­tau­ra­tion de la durée et de l’autorité au som­met de l’État, contre les fai­blesses du régime par­le­men­taire et, d’autre part, la ligne géné­rale de leur poli­tique étran­gère, celle d’une grande puis­sance moyenne cher­chant à fédé­rer les non-ali­gnés pour résis­ter aux grands blocs anta­go­nistes.

La suite