You are currently viewing L’A­frique Réelle N°96 – Décembre 2017
|

L’A­frique Réelle N°96 – Décembre 2017

Som­maire

Actua­li­té :

  • - La Libye face aux erre­ments diplomatiques
  • - Le Kenya : ce pays qui n’existe pas mais dont l’économie tourne…

Dos­sier : Zimbabwe

  • - De la Rho­dé­sie au Zimbabwe
  • - Le Zim­babwe : un pays rui­né par Robert Mugabe
  • - Com­ment le Zim­babwe a détruit sa pros­père agriculture

Edi­to­rial de Ber­nard Lugan : Robert Mugabe, les Zezu­ru et les Karanga

La lec­ture euro­péenne de la crise du Zim­babwe s’est faite au seul niveau des appa­rences : Grace Mugabe (41 ans), intri­guait pour suc­cé­der à son époux (93 ans). Emmer­son Mnan­gag­wa, le vice-pré­sident pen­sait être l’héritier et il pro­tes­ta. Démis, il s’enfuit. N’acceptant pas cette suc­ces­sion impo­sée, l’armée fit un coup d’Etat.

Les évè­ne­ments prennent un autre éclai­rage si nous les relions à la riva­li­té entre deux tri­bus appar­te­nant toutes deux à l’ethnie sho­na, à savoir d’une part les Zezu­ru, tri­bu de Robert Mugabe et de sa femme, et les Karan­ga, tri­bu d’Emmerson Mnan­gag­wa d’autre part. Leur riva­li­té découle effec­ti­ve­ment de la ques­tion de la suc­ces­sion de Robert Mugabe, car, jusque-là, Emmer­son Mnan­gag­wa avait été d’une totale loyau­té envers le président.

L’ethnie Sho­na (70% de la popu­la­tion), est divi­sée en cinq prin­ci­pales tri­bus, les Kore­kore ou Sho­na du Nord, les Zezu­ru ou Sho­na du centre, les Karan­ga ou Sho­na du Sud, les Manyi­ka et les Kalan­ga-Row­zi. Trois dominent, les Zezu­ru, les Karan­ga et les Manyika.

La suite