You are currently viewing Droit de réponse : l’Action fran­çaise est-elle un danger ?
|

Droit de réponse : l’Action fran­çaise est-elle un danger ?

Membre de l’Action fran­çaise, étu­diant de 20 ans en phi­lo­so­phie, je tenais à écrire ce papier pour don­ner quelques pré­ci­sions quant à la jeu­nesse mili­tante de notre mou­ve­ment roya­liste, pré­ci­sions qui manquent à l’article de Tho­mas Val­me­nier qui se ter­mine ain­si : « La ques­tion n’est pas vrai­ment “L’Action fran­çaise est-elle un dan­ger ?” – ses membres ne sont plus qu’une poi­gnée et n’ont, pour une majo­ri­té, jamais lu Maur­ras, ils ne font réel­le­ment peur à per­sonne – mais “Que font les dépu­tés pour notre sécurité ?” »

Com­ment abou­tir à une telle conclu­sion alors que nos sec­tions se déve­loppent par­tout en France, que nos uni­ver­si­tés d’été accueillent des cen­taines de jeunes, et sur­tout après toutes les manœuvres poli­ti­co-média­tiques qui ont été entre­prises pour dis­cré­di­ter l’Action fran­çaise et faire pas­ser cette école de pen­sée pour la cari­ca­ture du mou­ve­ment violent dont les membres seraient en perte de repères ?

La suite