You are currently viewing France-Algé­rie : la repen­tance, ça suffit !

France-Algé­rie : la repen­tance, ça suffit !

L’Algérie et la France, c’est un peu comme les flip­pers d’antan : Same player shoots again et remet­tez un franc dans le nourrain !

Sauf qu’aujourd’hui, il n’y a plus de par­ties gra­tuites et que l’actuel et très dimi­nué pré­sident algé­rien Abde­la­ziz Bou­te­fli­ka conti­nue de faire comme au siècle der­nier. D’où cette ubuesque sor­tie vou­lant qu’on en remette une couche nou­velle sur une pos­sible repen­tance fran­co-algé­rienne, à sens unique, tel qu’il s’entend.

Allez les vio­lons et faites chia­ler les grandes orgues de la pleur­niche. Un ancien d’El Moud­ja­hid, quo­ti­dien his­to­rique du FLN, nous confie : « Tou­jours la même rhé­to­rique. Pour mas­quer leur incom­pé­tence, les vieux géné­raux du FLN en remettent une couche sur ces Fran­çais ayant tou­jours bon dos.  La presse fran­çaise n’en dira pas grand-chose, alors que ses homo­logues du Magh­reb n’en a glo­ba­le­ment rien à foutre ! » Il est un fait que la récente sor­tie du pré­sident en fau­teuil rou­lant est un peu pas­sée sous les écrans radars d’une presse magh­ré­bine ayant sûre­ment mieux à com­men­ter que de res­sas­ser les mêmes antiennes.

Après, à quoi bon refaire l’histoire ? Au-delà deux rives de notre Mare Nos­trum, com­mune depuis Homère et Ulysse, tout un cha­cun a été à peu près colo­ni­sé par tout le monde. Avec des bon­heurs divers, certes. En Algé­rie, les Fran­çais ont lais­sé assez d’Arabes en vie pour se faire mettre dehors par d’autres natio­na­listes locaux. Idem en Anda­lou­sie, là où les Ara­bo-musul­mans, huit siècles durant, ont épar­gné assez d’Espagnols pour lais­ser la Recon­quis­ta se mettre en œuvre. On peut aus­si décli­ner la ques­tion façon grecque : après quatre siècles de pré­sence otto­mane à Constan­ti­nople, que visitent les tou­ristes, si ce n’est le Pla­ka, der­nier quar­tier turc, épar­gné par la furie natio­na­liste grecque ?

La suite