Vers un 18 Brumaire ?

Vers un 18 Brumaire ?

Après le second tour des légis­la­tives, même si les résul­tats obte­nus par le par­ti « En marche » ne sont pas aus­si éle­vés que l’espéraient ses par­ti­sans, la majo­ri­té est écra­sante et laisse à l’opposition quelques mor­ceaux de conso­la­tion, dont le plus gros revient à la droite conve­nue, je veux dire LR.
Sur les réseaux sociaux, les futurs nou­veaux dépu­tés ont été la cible de nom­breux com­men­ta­teurs qui les dési­gnaient comme inca­pable d’exercer un man­dat par­le­men­taire. Il est vrai que cer­tains spé­ci­mens enten­dus sur des ondes locales n’ont pas témoi­gnés d’une grande culture poli­tique, voire même, du moindre ver­nis de culture générale.
Mais au fond qu’importe, du point de vue du Pré­sident jupi­té­rien, le niveau intel­lec­tuel de ses élus, il s’agissait d’écarter sim­ple­ment l’obstacle parlementaire.
La prin­ci­pale condi­tion pour se pré­sen­ter sous les cou­leurs pré­si­den­tielles étant de s’engager à voter, sans mouf­ter, les textes du gouvernement.
Ain­si , assis­tons-nous à un para­doxe qui n’a pas man­qué d’être sou­li­gné par une par­tie de la presse : Avec une abs­ten­tion record, aux légis­la­tives et une com­bi­nai­son auto­ma­ti­que­ment gagnante aux pré­si­den­tielles, une fois Fil­lion éli­mi­né, Emma­nuel Macron est le pré­sident le plus mal élu de la cin­quième répu­blique. « Mon­sieur 17% » com­mencent à l’appeler ses détrac­teurs. Les cir­cons­tances et peut-être aus­si une habile tac­tique poli­ti­cienne, ont per­mis l’ascension spec­ta­cu­laire d’un incon­nu qui aura su pro­fi­ter des fai­blesses de ses adver­saires plu­tôt que de sa propre force.
Luc Fer­ry, l’ancien ministre de l’Education, s’exprimant en tant que phi­lo­sophe, fai­sait remar­quer ce matin sur Radio Clas­sique, qu’il n’existait pas de « pen­sée cen­triste », tout en pré­ci­sant que nous avions un pré­sident phi­lo­sophe. Faut-il com­prendre avec cette remarque, que notre pré­sident n’est pas le cen­triste que les médias attendaient ?

La suite