You are currently viewing Réponse au Quo­ti­dien de Yann Barthès

Réponse au Quo­ti­dien de Yann Barthès

Le 20 avril se dérou­lait à Mar­seille le der­nier mee­ting de Marine Le Pen avant le scru­tin du pre­mier tour. Sou­cieux d’alerter les patriotes sur la néces­si­té de chan­ger de régime poli­tique, l’Action fran­çaise Pro­vence était pré­sente pour trac­ter. Dans le même temps les « jour­na­listes » du Quo­ti­dien, l’émission de Yann Bar­thès, étaient pré­sents. Notre vue semble les avoir tran­sis d’hystérie car le len­de­main leur dos­sier consa­cré au mee­ting de Marine Le Pen consa­cra un tiers de son temps à par­ler de nous. Grands dieux, nous avions dis­tri­bué des tracts avant d’aller au mee­ting et Wal­le­rand de Saint-Just était entré dans le Dôme avec. Que disait donc notre ter­rible tract ? Au rec­to : « L’Action fran­çaise est l’espoir de la France », et au ver­so : « Rejoi­gnez-nous ». Aucun doute que ces paroles vio­lentes tombent sous le cou­pe­ret de la loi. Il n’aura pas d’ailleurs effleu­ré l’esprit inqui­si­teur de la jour­na­liste Valen­tine Ober­ti que Wal­le­rand de Saint-Just ait pu entrer dans les lieux avec le tract afin de le mettre dans une pou­belle au lieu de le jeter au sol. Cha­cun a la concep­tion éco­lo­gique qu’il mérite. 

Cepen­dant notre Tor­que­ma­da en jupon va plus loin : S’étonnant de « la proxi­mi­té » entre le FN et l’AF, elle dresse une liste des dif­fé­rences entre les deux : « le FN est répu­bli­cain et l’AF est roya­liste, le FN ne recon­nait pas le régime de Vichy, hein (sic), et l’AF en fait l’apologie. » Or, nous dit-elle, on a vu Wal­le­rand de Saint Just avoir en 2014 sur ses listes pour les muni­ci­pales Eli Hatem, membre « direc­teur » de l’AF. Ce qui est une très mau­vaise resu­cée d’un vieil article de Street Press.

La suite