La double crise européenne

La double crise européenne

L’Europe se meurt. Le traité de Rome dont nous fêtons le soixantième anniversaire a engagé le continent dans un processus politique historique qui visait à la fois à rapprocher les peuples et à leur garantir une prospérité commune.

Mais aujourd’hui, les constats sont lugubres.

Comme le rappelle Joseph Stiglitz dans son dernier livre ( L’Euro : Comment une monnaie unique menace le futur de l’Europe), l’euro est un échec. Non seulement ils n’ont pas su protéger l’Europe des effets de la crise des surprimes, mais la récession a été plus forte de ce côté-ci de l’Atlantique qu’aux Etats-Unis.

Une Europe incapable d’appliquer ses propres règles

De son côté, la Commission européenne essaie de défendre de timides avancées sur la directive détachement ou pour lutter contre les paradis fiscaux, mais elle se heurte à l’hostilité des pays concernés.

La crise migratoire de 2015 a d’ailleurs démontré le peu de solidarité qui existe aujourd’hui au sein de l’Union. Ainsi, malgré

le vote britannique sur le Brexit, l’Europe fait du sur place, incapable de se réformer.

La suite