You are currently viewing Mémoire du futur

Mémoire du futur

“Il a fallu trente ans pour restaurer la plus vieille église de La Chapelle-Basse-Mer (XIe siècle), grâce à la volonté du propriétaire, de donateurs et de centaines de bénévoles qui ont donné de leur temps.”

Retrouvez l’article de Ouest France à l’occasion de la remise du prix départemental des Vieilles Maisons Françaises (VMF Loire – Atlantique), qui a eu lieu le 27 juillet dernier à La Chapelle-Basse-Mer.

“La première église construite à La Chapelle-Basse-Mer date du XIe siècle. Après bien des vicissitudes, elle se dresse à nouveau fièrement sur un coteau de la rive gauche de la Loire. Une petite centaine d’invités est venue fêter, mardi, la fin de la restauration de la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens.

Au fil des siècles, la petite chapelle a été agrandie. Elle fut église et prieuré. Elle a même donné son nom à la commune. Mais, elle a subi les aléas de l’histoire du fait de sa situation géographique, « à la frontière avec la France, située à un kilomètre ». La période de la Révolution française fut l’une des plus terribles. « Elle fut incendiée et quatre-vingt-neuf personnes périrent brûlées à l’intérieur », a souligné Reynald Sécher, propriétaire du site et historien local.

Un prix pour la restauration

« Après avoir été détruite, ignorée, vandalisée, elle était en ruine quand j’en suis devenu propriétaire, en 1993 », explique Reynald Sécher. Il a créé Mémoire du futur, une association pour la restaurer et la transmettre. Il n’a reçu aucune subvention, mais il a pu compter sur un réseau de donateurs et une armée de bénévoles. « On a réussi cette restauration grâce à deux cents jeunes venus du monde entier participer aux chantiers, chaque été, pendant près de trente ans », se félicite Reynald Sécher. Ils ont d’abord œuvré dans la chapelle, restaurée en 1999, puis dans la sacristie, le cloître et la crypte avec des fonts baptismaux. Un mémorial a aussi été construit.

En 2021, il restait à peaufiner les sols et l’électricité, qui ont été achevés récemment. Et puis, il fallait marquer la fin du gros œuvre et présenter l’ensemble de ce patrimoine restauré à tous ceux qui ont soutenu l’aventure. L’occasion aussi pour ​Vieilles maisons françaises (VMF-44) de remettre un prix départemental. François Hélie de la Harie, son délégué départemental, s’en est chargé. Une reconnaissance pour Reynald Sécher et tous ceux qui ont travaillé à la renaissance de la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens.”

https://www.ouest-france.fr/…/divatte-sur-loire-la…

Département de Loire-Atlantique Région Pays de la Loire Pays de la Loire Tourisme Tourisme en Loire-Atlantique